Olivier Nakache et Eric Toledano "assez admiratifs du talent" de Bacri

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les deux réalisateurs sont de retour en salles avec "Le sens de la fête", une comédie en salles le 4 octobre prochain.

INTERVIEW

Ce sont deux réalisateurs, élevés au rang de stars en 2011 après le succès phénoménale d'Intouchables et de ses 20 millions d'entrées. Olivier Nakache et Éric Toledano sont de retour avec une sixième collaboration, Le sens de la fête. Un film en partenariat avec Europe 1, en salles le 4 octobre prochain. On y suit une soirée de mariage, mais côté coulisses, au plus près de ceux qui s'activent pour que la fête soit parfaite. Parmi eux Max, organisateur et traiteur de mariage depuis 30 ans, incarné par un Jean-Pierre Bacri qui n'a pas que joué dans le film...

Une comédie sur le mariage différente. "On avait envie de filmer une équipe au travail", explique à Patrick Cohen dans Melting Pop Olivier Nakache. "L'originalité, c'est que l'on reste du côté des serveurs, de l'orchestre, du photographe", précise son compère derrière la caméra. Pour leur film, les cinéastes se sont inspirés de leurs propres expériences personnelles, à l'époque où ils travaillaient "à divers postes dans le monde la nuit". Une différence de point de vue qui les distingue des comédies américaines qui, selon le duo, "se basent toujours sur le même thème ou concept".

Bacri conseiller. Dans Le sens de la fête, le spectateur est plongé au cœur du tumulte de l'organisation et voit les personnages évoluer au fil du récit. "On aime bien ne pas colorer les personnages que d'une seule couleur", affirme Éric Toledano. "C'est ce qui est agréable au cinéma : tourner un peu et changer d'angle grâce à la narration".

Un scénario auquel Jean-Pierre Bacri a d'ailleurs apporté sa patte en livrant son avis aux deux cinéastes. "On était assez admiratifs de son talent de scénariste", confie Olivier Nakache. "On a multiplié les lectures avec lui pour aiguiser son personnage et les autres".