INFORMATION EUROPE 1 - Dans son nouvel album, Alagna va rendre hommage à Caruso, "le plus grand ténor de tous les temps"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La star de la musique classique a dévoilé pour Europe 1 le thème de son prochain album, qui doit voir le jour à l'automne. Entre chants sacrés et airs d'opéra, il rend hommage à un grand nom de la musique classique, Enrico Caruso. 

Son concert sur le Champ-de-Mars avant le feu d'artifice du 14-Juillet a beau être dans quelques jours, Roberto Alagna s'affaire en studio pour son prochain album. En exclusivité pour Europe 1, le ténor star aux six millions de disques vendus a accepté d'ouvrir les portes de son studio à notre reporter, et de dévoiler le thème de son prochain CD. 

Rendre hommage au "premier ténor moderne"

Loin des concerts et des salles combles, Roberto Alagna est seul dans son immense studio. En pleine préparation de l'album qui doit voir le jour à l'automne chez Sony, il peaufine son interprétation d'un air de Gioachino Rossini. Mais c'est bel et bien à un ténor de légende qu'il a choisi de rendre hommage : Enrico Caruso. "C'est le plus grand ténor de tous les temps", explique-t-il au micro d'Europe 1. "Il a été le premier ténor moderne. Je me souviens quand on était enfant et qu'on entendait une voix, on disait 'c'est un futur Caruso'". 

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Pierre de Vilno sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Pour pouvoir rendre un hommage digne de ce nom, Roberto Alagna a écouté des heures d'enregistrements du ténor mort en 1921. Une écoute très attentive, avec comme obsession de ne pas tomber "dans la caricature". "On entend la couleur, le phrasé de Caruso, mais on reconnait quand même ma voix [sur l'album, ndlr], il y a un juste milieu à trouver, c'est un exercice difficile", concède le ténor franco-sicilien.

Quand au contenu final du disque en cours de préparation, bien évidemment il est secret. Mais Roberto Alagna a confié à Europe 1 qu'il y a aura des chants sacrés, des airs d'opéra, des chansons populaires, et "qu'il faut s'attendre à des surprises". 

Europe 1
Par Thierry Geffrotin, édité par Ugo Pascolo