Mort de France Gall : Hugues Aufray veut se souvenir d'une fille "naturelle", "avec un vrai talent"

, modifié à
  • A
  • A
"Elle n'était pas véhémente, elle n'était pas agressive, elle était intelligente, charmante", rappelle Hugues Aufray à propos de France Gall. 0:53
"Elle n'était pas véhémente, elle n'était pas agressive, elle était intelligente, charmante", rappelle Hugues Aufray à propos de France Gall. © BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :
Le chanteur a exprimé dimanche midi sur Europe 1 son "immense chagrin" à l'annonce de la mort de France Gall, dimanche matin.
TÉMOIGNAGE

Hugues Aufray avait connu France Gall très jeune. Son père avait en effet écrit l'un des premiers tubes du chanteur, À bientôt nous deux. Sur Europe 1, dimanche, le chanteur a ainsi confié son "immense chagrin", "son choc", à l'annonce de la mort de France Gall, dimanche, des suites d'un cancer. "C'est une fille qui était charmante, d'une grande simplicité, une fille qui avait un vrai talent parce qu'elle chantait parfaitement juste avec une voix qui ne cherchait pas à faire des prouesses techniques", se souvient Hugues Aufray.

"Une fille normale et naturelle". "Elle n'était pas véhémente, elle n'était pas agressive, elle était intelligente, charmante, elle avait beaucoup de qualité", ajoute l'artiste. "C'était une fille normale, naturelle, elle ne jouait pas la star. Elle a fait une carrière brillante et à la fois très modeste. Elle n'a jamais exploité sa vie privée", a-t-il encore insisté. 

ARCHIVES – C’est à Europe 1 que France Gall avait rencontré Michel Berger

Europe 1
Par C.O.