Miles Morales, le nouveau Spider-Man qui monte, qui monte…

  • A
  • A
Miles Morales est le nouveau visage de Spider-Man depuis 2011. 5:24
Miles Morales est le nouveau visage de Spider-Man depuis 2011. © Sony Interactive Entertainment
Partagez sur :
Depuis dix ans, en parallèle des aventures de Peter Parker, un second Spider-Man a fait son apparition : Miles Morales. Moitié latino, moitié afro-américain, ce nouveau visage du Tisseur a eu du mal à se faire accepter. Mais les temps changent et le voilà propulsé en vedette du jeu de lancement de la Playstation 5.
ANALYSE

C'est un symbole fort. Pour accompagner le lancement très attendu de sa nouvelle console, la Playstation 5, Sony a misé sur un jeu, Spider-Man : Miles Morales. Mais le héros n'est pas Peter Parker. L'alter ego historique du Tisseur de Marvel laisse sa place à un second Spider-Man : sous le costume, c'est le jeune Miles Morales qui est à l'honneur. Nouveau visage du super-héros aux pouvoirs d'araignée depuis une dizaine d'années, il a progressivement convaincu les fans, y compris les plus conservateurs. Comics, film, jeu vidéo : on vous fait découvrir cet homme-araignée rafraîchissant.

Moderniser Spider-Man, un pari risqué

Tout le monde ne le connaît pas encore mais Miles Morales commence à se faire un nom. Il a été créé en 2011 dans Ultimate Comics : Spider-Man, écrit par Brian Michael Bendis et dessiné par Sarah Pichelli. À l'époque, Marvel, auréolé du succès de ses films au cinéma, cherche à moderniser son écurie emplie de super-héros vieillissants : Spider-Man, Thor, Iron Man, Hulk, etc. Le Tisseur, né en 1962 de l'imagination fertile du légendaire auteur Stan Lee, est sans doute le plus populaire.

600 x 300 (3)

Depuis l'élection de Barack Obama, le rédacteur en chef de Marvel est persuadé qu'il faut des héros plus représentatifs de la diversité de la population américaine. Le nouveau Spider-Man sera donc moitié latino, moitié afro-américain, un métissage trop longtemps ignoré par les comics. Miles Morales est un adolescent de Brooklyn, avec un père policier et une mère infirmière. Mordu par une araignée radioactive, il développe des pouvoirs similaires à ceux de Peter Parker si ce n'est qu'il peut aussi se rendre invisible, paralyser ses ennemis avec du venin et dispose parfois de facultés bioélectriques.

Un héros né dans les comics…

Bendis et Pichelli reprennent également certains traits de caractère de Peter Parker, notamment l'idée d'un "super-héros malgré lui", un jeune homme un peu désemparé par ses pouvoirs. Le costume est également le même au départ, rouge et bleu. Un choix critiqué par les fans qui amène très vite à une nouvelle version, noire et rouge. Mais la comparaison s'arrête là. Miles Morales est un héros simple qui, contrairement à beaucoup de super-héros, n'est pas torturé par un drame familial. Ses deux parents sont en vie, il a des potes et ses plus gros problèmes concernent les filles et l’école… Bref, il cherche sa place dans le monde.

600 x 300 (2)

À ses débuts, le personnage a été très critiqué, certains fans accusant Marvel de jouer la carte du politiquement correct. Beaucoup pensaient que Miles Morales ne ferait pas long feu. L'histoire leur a donné tort puisque le succès d'Ultimate Spider-Man, sa série de comics, est allé grandissant à mesure que les scénaristes ont donné de l’épaisseur au héros. Heureusement car ce nouveau Spider-Man est rafraîchissant. Complètement dans l'ère du temps, il s'inscrit parfaitement dans le renouveau de la pop culture, tant au niveau du look et des influences (Miles Morales écoute beaucoup de rap) que des thématiques abordées.

… sublimé au cinéma…

Ce Spider-Man a même donné au Tisseur l'un de ses meilleurs arcs narratifs : Spider-Verse, écrit par Dan Slott et dessiné par le Français Olivier Coipel. Un comics publié en 2014 et adapté en film d'animation en 2018. Dans cette histoire, Miles Morales fait la rencontre d'autres Spider-Man venus d'univers parallèles avec lesquels il s'unit pour empêcher leurs dimensions respectives d'être détruites. Diablement inventif sur papier, ce scénario a été sublimé dans le film Spider-Man : New Generation qui réussit à intégrer, dans un schéma narratif complexe, les origines de Miles Morales qui fait ici ses débuts dans le costume après la mort du "vrai" Homme araignée.

Justement récompensé par l’Oscar du meilleur film d’animation, le long-métrage se distinguait surtout par son style graphique très coloré, inspiré des dessins de comics. La bande-son, composée majoritairement par des rappeurs, parmi lesquels Post Malone, Nicki Minaj et Lil Wayne, a également contribué à faire du film un vrai succès populaire avec 800.000 entrées en France et 370 millions de dollars de recettes dans le monde. Pas mal pour une première apparition sur grand écran.

… et parfait dans un jeu vidéo jouissif

Et Miles Morales part désormais à la conquête des jeux vidéo. À la fin du génial jeu Spider-Man sorti en 2018 (si vous vous l’avez raté, rattrapez-le !), Peter Parker, que l'on incarnait, découvrait que le jeune homme était comme lui doté de super-pouvoirs. Dans Spider-Man : Miles Morales, le héros de New York part en vacances pour son travail de photographe. En son absence, c'est Miles Morales, qu'il forme depuis quelques semaines, qui à la charge de protéger la Grosse Pomme. Évidemment, c'est le moment choisi par le Tinkerer, leader du groupe armé Underground, pour attaquer la ville et particulièrement Roxxon, une compagnie qui a inventé une nouvelle forme d'énergie renouvelable.

Côté scénario, c’est du classique : un héros, des méchants, quelques retournements de situation… Le tout saupoudré d’humour. Bref, du Marvel dans le texte. Mais peu importe, le simple fait d'incarner Spider-Man fait de ce jeu un réel plaisir. Se balancer de toile en toile entre les gratte-ciels de New York en quête de criminels à arrêter est absolument jouissif. Les combats sont si dynamiques qu'on en redemande. Grâce aux technologies de la PS5, les graphismes sont à tomber par terre (disponible sur PS4, le jeu est presque aussi beau). Une aventure ébouriffante qui permet à Miles Morales de tisser un peu plus sa toile dans la pop culture actuelle.