Olivia Ruiz incarne une policière à l'écran : "c'est un corps de métier qui m'était complètement étranger"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Avant la diffusion du téléfilm Etats d’urgence, où elle incarne une policière, Olivia Ruiz était l'invitée d'Europe 1, mercredi. Elle est revenue sur les motivations qui l’ont poussée à accepter ce rôle.
INTERVIEW

Mercredi soir sur France 2 la chanteuse française Olivia Ruiz incarne Justine, une policière de la Brigade anticriminalité (BAC) et le personnage principal du téléfilm Etats d’urgence. "L’idée ce n’est pas de devenir leur porte-parole mais on devient plus ouvert et tolérant", affirme l’artiste au micro d’Europe 1.

Pour elle qui vient d’une famille ayant fui la dictature militaire franquiste en Espagne, accepter un rôle dans un long-métrage sur le mal-être des forces de l’ordre n’était pas une évidence. "La post-adolescente antifa que je suis s’arrêtait plus spontanément sur les bavures policières et avait plus d’empathie pour le milieu infirmier ou scolaire", reconnaît l’actrice. "On n’excuse pas mais on regarde désormais les circonstances atténuantes différemment."

"C’était un corps de métier qui m’était complètement étranger"

Olivia Ruiz revient sur les coulisses du tournage et souligne "le réalisme" du téléfilm. "C’était un corps de métier qui m’était complètement étranger", confie-t-elle. "J’ai donc demandé une immersion d‘une demi-journée à la BAC du 20ème arrondissement de Paris. Là-bas j’ai rencontré une femme qui pourrait être Justine, elle a inspiré le scénario."

L’artiste n’en est pas à son premier tournage. Après avoir accédé à la notoriété grâce à son aventure dans la première saison de la Star Academy et à ses deux albums, La femme chocolat (2005) et Miss Météores (2009), elle a débuté une nouvelle carrière dans le cinéma à partir des années 2010. Elle a notamment eu un rôle dans la comédie Un jour mon père viendra, aux côtés de Gérard Jugnot.