Lucky Luke débarque à Paris pour un nouvel album

, modifié à
  • A
  • A
Dans ce nouvel épisode, Jolly Jumper est rebaptisé "Joli Jean-Pierre"
Dans ce nouvel épisode, Jolly Jumper est rebaptisé "Joli Jean-Pierre" © JOHN THYS / AFP STORY BY PHILIPPE SIUBERSKI
Partagez sur :
La BD "Un cow-boy à Paris" sortira le 7 novembre prochain. Dans la capitale, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" côtoiera Victor Hugo et Auguste Bartholdi.  

"L’homme qui tire plus vite que son ombre" fait une escale en France. Pour son 80ème album, Lucky Luke débarque à Paris, comme le révèle (tout naturellement) Le Parisien. Le titre de la BD, qui ne sortira que le 7 novembre prochain, ne laisse en effet pas de place au doute : Un cow-boy à Paris.

Le célèbre personnage, créé en 1946 par Morris, n’avait jamais quitté le territoire américain, s’accordant seulement quelques visites au Mexique et au Canada.

Une rencontre avec le créateur de la statue de la Liberté. Le scénario de ce nouvel opus commence de manière classique : Lucky Luke est chargé de ramener les Dalton en prison. En plein désert, il fait la rencontre d’Auguste Bartholdi, le créateur de la statue de la Liberté, en tournée de promotion dans l’Ouest des Etats-Unis pour récolter des fonds. 

Les personnages historiques se succèdent. Un parcours naturellement semé d’embauches, d’autant plus qu’un directeur de pénitencier, le méchant de l’histoire, rêve de construire une prison sur Bedloe’s Island, où doit être implantée la statue de la Liberté.

Lucky Luke, à la demande du vice-président américain, accepte d’escorter Auguste Bartholdi jusqu’à Paris. Gustave Eiffel, Madame Bovary, Victor Hugo… les personnages historiques se succèdent dans ce nouvel opus.

Un grand succès d'édition. Comme pour le précédent album, Achdé est au dessin et Jul est en charge du scénario. "Je suis parti en me demandant quel grand événement s’était produit entre 1860 et 1886, qui sont les dates qui correspondent aux histoires des albums de Lucky Luke. Et là, j’ai découvert celle de la statue de la Liberté. Car tout est vrai sur le fond", souligne le scénariste dans les colonnes du Parisien. Le précédent album, intitulé Lucky Luke et la Terre promise, s’était vendu à 380.000 exemplaires.