Luc Besson, réalisateur le mieux payé pour un film français en 2017

, modifié à
  • A
  • A
Luc Besson a touché 4,44 millions d'euros pour le film de science-fiction Valerian.
Luc Besson a touché 4,44 millions d'euros pour le film de science-fiction Valerian. © ALBERTO PIZZOLI / AFP
Partagez sur :
Malgré les résultats mitigés de "Valerian et la cité des mille planètes", Luc Besson devance Dany Boon au classement des réalisateurs français les mieux payés en 2017.

Luc Besson a été le réalisateur de film français le mieux payé en 2017, malgré les résultats mitigés de son Valerian, devant Dany Boon pour Raid dingue, selon une étude du site spécialisé Cinéfinances.info publiée lundi.

4,44 millions d'euros pour Valerian. Luc Besson a touché 4,44 millions d'euros pour le film de science-fiction Valerian et la cité des mille planètes (4 millions d'entrées en France), dont 2,22 millions de salaire et 2,22 millions d'euros de minimum garanti sur droits d'auteur, pour un budget avoisinant les 200 millions d'euros, précise le site internet.

Dany Boon deuxième, Guillaume Canet troisième. Le patron de la société de production et de distribution de cinéma EuropaCorp, en difficulté financière suite à la performance moins bonne qu'attendu à l'international de son blockbuster, devance Dany Boon. Ce dernier a engrangé en tout 3,5 millions d'euros pour la comédie Raid dingue, qui a réalisé 4,6 millions d'entrées en France. L'acteur, réalisateur et scénariste avait été le cinéaste le mieux payé en 2014 pour Supercondriaque. En troisième position arrive l'acteur et réalisateur Guillaume Canet avec 2,5 millions d'euros pour sa comédie Rock'n Roll.

Mélanie Laurent, seule femme dans le top 10. Ils sont suivis par le réalisateur canadien Christian Duguay pour Un sac de billes (1,262 million d'euros de rémunération), Alain Chabat pour Santa et Cie (1,259 million), Olivier Marchal pour Carbone (un million), Mélanie Laurent, seule femme réalisatrice dans le top 10 pour Plonger (935.000 euros), Eric Toledano et Olivier Nakache pour Le sens de la fête (612.000 euros), Yvan Attal pour Le brio (600.000 euros) et Thomas Langmann et Frédéric Auburtin pour Stars 80 la suite (500.000 euros).

"Les écarts de rémunération s'accroissent". "La moyenne des rémunérations passe de 136.000 à 192.000 euros", précise le communiqué de Cinéfinances.info et "les écarts de rémunération s'accroissent". En 2016, les cinéastes les mieux payés avaient été Jacques Cluzaud et Jacques Perrin pour Les saisons (1,096 million).