"Les enfants sont des petits philosophes, sans le savoir", estime Frédéric Lenoir

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Au micro d'Europe 1 jeudi, Frédéric Lenoir revient sur les entretiens philosophiques menés avec des enfants, pendant un an, pour le documentaire "Le Cercle des petits philosophes". 
INTERVIEW

"J'ai découvert que les enfants ne connaissent pas les philosophes, mais qu'ils peuvent philosopher". Invité de Nikos Aliagas vendredi, Frédéric Lenoir, philosophe et sociologue, revient sur les ateliers menés pendant un an avec des enfants de 7 à 10 ans en leur posant des questions essentielles comme : Quel est le sens de la vie, ou pourquoi la mort ?. Le condensé sortira le 17 avril prochain dans les salles obscures sous le titre "Le Cercle des petits philosophes". 

"Les enfants s'interrogent et se posent des questions essentielles", affirme Frédéric Lenoir au micro d'Europe 1. "Pourquoi on est sur Terre ? C'est quoi être heureux ?. Ils se posent de grandes questions philosophiques. [...] On écoute le savoir qu'ils ont en eux, parce que les enfants sont des petits philosophes sans le savoir", détaille le sociologue. Durant ces nombreux entretiens, Frédéric Lenoir laisse la parole libre aux enfants : "presque toujours, ils veulent parler de la mort. C'est un peu un sujet tabou pour les adultes, mais ça ne l'est pas du tout pour les enfants et ils sont très à l'aise pour en parler". 

"Je suis heureux de savoir que Socrate pense comme moi"

"J'ai d'ailleurs posé la question : 'Faut-il être mortel ou immortel ?', et beaucoup d'enfants répondent qu'être immortel c'est sympa, mais être mortel c'est bien aussi, parce qu'on serait trop nombreux sur Terre, que les méchants vivraient toujours et puis qu'on ne profiterait pas de la vie. Ils ont plein de bonnes raisons finalement", dévoile le philosophe. Mais le moment qu'il retient de tous ces entretiens est la réponse de ce petit garçon à la question : c'est quoi réussir sa vie ?. "Les enfants me répondent que c'est d'être heureux, mais lui n'est pas d'accord". 

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Il dit que les terroristes étaient heureux de tuer des gens, que ça leur a fait du bien et qu'on ne peut pas dire qu'ils ont réussi leur vie", raconte Frédéric Lenoir qui poursuit : "L'enfant continue, 'Peut-être que réussir sa vie, c'est être heureux, mais en n'ayant pas fait de mal aux autres, en les ayant respecter'. Donc pour le petit garçon, réussir sa vie, c'est le bonheur, le partage, la justice etc. Je lui ai dit que Socrate avait dit la même chose il y a 2.500 ans. Et il m'a répondu : 'Je suis heureux de savoir que Socrate pense comme moi'".  

Europe 1
Par Ugo Pascolo