VIDÉOS - Les cinq musiques de film cultes d’Ennio Morricone

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le célèbre compositeur italien, connu particulièrement pour ses bandes originales, est mort ans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 91 ans. Il laisse une œuvre pléthorique et des morceaux définitivement entrées dans la conscience collective. Morceaux choisis.

Sa musique a bercé nombre de cinéphiles à travers le monde et à travers les générations. Ennio Morricone, l’un des plus célèbres compositeurs de musiques de film, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi, à l’âge de 91 ans. Son œuvre, immense, a été salué par un Oscar d’honneur en 2007, avant qu’il ne décroche enfin la précise statuette de la meilleure musique de film pour Les Huit salopards, en 2016, après cinq nominations infructueuses. Parmi les milliers de mélodies composées par Ennio Morricone, certaines ont gagné leur place à la postérité. Sélection.

Le bon, la brute et le truand

Que serait les westerns de Sergio Leone sans la musique d’Ennio Morricone ? Les performances de Clint Eastwood (le Bon), Lee Van Cleef (La Brute) et d’Eli Wallach (Le Truand), auraient-elle eu la même force sans la musique géniale du compositeur italien ? Difficile à dire, mais une chose est sûre : la bande originale de Le Bon la Brute et le Truand a incontestablement participé à inscrire l’oeuvre dans le panthéon du cinéma mondial. Le thème central du film est célébrissime, tout comme L’estasi dell’oro, qui illustre l’une des scènes finales.

Le Professionnel (Chi Mai)

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Ennio Morricone n’a pas composé Chi Mai pour Le Professionnel. Alors que la musique a vu le jour en 1971, la film de Georges Lautner avec Jean-Paul Belmondo n’est sorti qu’on 1981. Dans l’Hexagone, le succès a été fulgurant, avec 900.000 exemplaires de la mélodie écoulée en 1981-1982. Les publicités Royal Canin, dans les années 1980 (et la parodie des Nuls quelques années plus tard), ont achevé de placer la mélodie dans l’imaginaire collectif.

 Il était une fois dans l’Ouest

Encore un western, encore signé Sergio Leone, dont Ennio Morricone fut un camarade de classe. Là encore, le thème de l’harmonica est omnipérésent dans le film, et participe de son succès. La mélodie primaire, composée de seulement deux notes répétée de manière lancinante, est inspirée d'une scène culte quand le héros, encore enfant, tient son père pendu sur ses épaules, un harmonica dans la bouche, tentant de tenir le plus longtemps possible.

Mission

Il est de la bande originale de Mission comme de beaucoup de compositions d'Ennio Morricone : la mélodie est parfois plus célèbre que le film qu'elle accompagne. Certes, l'ouvre de Roland Joffé a obtenu la Palme d'Or en 1986, mais la musique du compositeur italien a mieux survécu au temps qui passe.