La "mission patrimoine" fête son premier anniversaire sur le site ferroviaire de la Rotonde de Montabon, avec Stéphane Bern

  • A
  • A
La rotonde ferroviaire de Montabon, délabrée et inscrite au titre des monuments historiques, doit faire peau neuve dans le cadre de la "mission patrimoine".
La rotonde ferroviaire de Montabon, délabrée et inscrite au titre des monuments historiques, doit faire peau neuve dans le cadre de la "mission patrimoine". © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :
Stéphane Bern a célébré le premier anniversaire de la mission du Loto du patrimoine vendredi, sur le site de la rotonde ferroviaire de Montabon, qui doit bénéficier d'une restauration. 

La première année de la mission du Loto du patrimoine a été célébrée vendredi à la rotonde ferroviaire de Montabon, dans la Sarthe, lieu emblématique qui bénéficiera pour ses premiers travaux de restauration d'un total de 780.000 euros. "Le chemin de fer est une passion française" et "toutes les typologies du patrimoine, y compris le patrimoine ouvrier, ont été retenues", a déclaré Stéphane Bern, chargé par le chef de l'Etat de cette mission sur le patrimoine. Il était accompagné de Célia Verot, directrice générale de la Fondation du patrimoine, Stéphane Pallez, directrice de Française des jeux (FDJ) et Marc Schwartz, PDG de la Monnaie de Paris. 

Le soutien de quelques "gilets jaunes". "Cette visite était un geste d'hommage aux volontaires dans les territoires ruraux : sans eux, qui donnent les premiers secours aux sites en péril et les signalent, rien ne serait possible", a souligné Stéphane Bern. Une vingtaine de "gilets jaunes" scandaient à proximité : "Stéphane, on compte sur toi". Le chèque de la mission patrimoine s'élève pour la seule rotonde à 480.000 euros. Auquel s'ajoutent 300.000 euros débloqués par le ministère de la Culture par l'intermédiaire de la DRAC (Délégation régionale à l'action culturelle).

Les travaux pour restaurer cette rotonde délabrée, inscrite au titre des monuments historiques, débuteront en septembre pour en faire un espace d'expositions et d’événements autour du rail. Sur la ligne Paris-Bordeaux, elle constituait un nœud ferroviaire où s'effectuait la maintenance des locomotives et où ont travaillé jusqu'à 500 personnes. François Leboucq, un propriétaire de la région, l'avait achetée pour empêcher qu'elle ne soit rasée. Il y a deux ans, une association locale du défense du patrimoine la lui a rachetée.

Des pièces de monnaie bientôt en vente. Dix-huit projets emblématiques et 100 projets plus modestes doivent être retenus, un par département, dans le cadre de la mission Bern. Une plateforme missionbern.fr permet à chacun de signaler, avant le 28 février, un site en péril. De nouveaux jeux seront organisés par la FDJ. Le président de la Monnaie de Paris a signé à Montabon une convention sur le lancement en mars dans toute la France d'une "collection Pièces d'Histoire" en collaboration avec Stéphane Bern : 18 pièces, la première à l'effigie du roi Dagobert. La Monnaie de Paris reversera à la mission Bern un euro par pièce vendue. Les jeux 2018 contribuent au financement de la mission Patrimoine pour plus de 21 millions d'euros, plus que l'objectif initial (15 à 20 millions). 2,8 millions de Français ont joué au jeu à gratter, et plus de 2 millions au Loto. La directrice de la FDJ a indiqué réfléchir à compléter le jeu de grattage à 15 euros "par un jeu à plus faible mise".