Jérôme Commandeur aux manettes du Burger Quiz : "Présenter un jeu ? De cet acabit-là, oui"

  • A
  • A
Jérôme Commandeur, Europe 1, 1280 1:00
© Europe 1
Partagez sur :
Jérôme Commandeur remplacera Alain Chabat à la présentation du Burger Quiz sur TMC, mercredi. Il confie sur Europe 1 avoir été attiré par "la parodie, les sketchs, l'improvisation" que permettent ce jeu télévisé.
INTERVIEW

Jérôme Commandeur fait partie de la "dizaine" de personnes contactées par Alain Chabat pour le remplacer à la présentation du Burger Quiz sur TMC. "On est très nombreux, il y a Maurice Barthélémy, Marina Foïs, Alexandre Astier, Gérard Darmon. Gérard et moi-même démarrons mercredi soir", a-t-il expliqué au micro d'Eva Roque et Matthieu Noël sur Europe 1, lundi.

"Dans Burger Quiz, il y a de la parodie, des sketchs, de l'improvisation." Il lui faudra donc être à la hauteur du "talent" d'Alain Chabat, qui "peut être entre plein de genres" : "Dans 'Burger Quiz' il y a la mécanique du jeu qui est très importante, mais il y a de la parodie, il y a des sketchs, il y a de l'improvisation." Si ce remplacement est ponctuel, Jérôme Commandeur se verrait-il animer un jeu télévisé de façon régulière ? "De cet acabit-là, oui", répond l'intéressé.

Cette interview était par ailleurs l'occasion pour l'ancien chroniqueur d'Europe 1 de découvrir la nouvelle adresse d'Europe 1, qui a déménagé ce week-end. "Les nouveaux locaux pourraient me faire revenir. Autant les gens, bon, on s'en fiche. Les locaux, c'est très important", a lâché sur le ton de la plaisanterie l'ancien chroniqueur de la matinale.

>> De 5h à 7h, c’est “Debout les copains” avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Le retour de Bernard Fiscard. Il en a profité pour faire renaître des personnages que les habitués des chroniques de Jérôme Commandeur auront évidemment reconnus, à commencer par Bernard Fiscard. "On ne scinde pas la France en deux, on essaye de jouer collectif", réclame ce dernier, réagissant à l'actualité, et plus particulièrement au mouvement des "gilets jaunes".

L'actualité, voilà justement l'un des socles de l'humour de Jérôme Commandeur, qui a tenté tant bien que mal de définir son style : "Je dirais merdique !" S'il joue la carte de la modestie sous couvert d'humour, toujours, Jérôme Commandeur, se réjouit toutefois de pouvoir jouer son spectacle, Tout en douceur, au Casino de Paris du 3 au 21 avril prochains, devant 1.500 personnes. "Ce qui est bien, c'est de faire évoluer le spectacle avec une scénographie qui puisse s'adapter aux salles. Il y a un plaisir artistique, ce n'est pas que pour l'ego, à franchir de nouvelles salles", confie l'humoriste.

Europe 1
Par Grégoire Duhourcau