Jérémy Ferrari : "Ne pas réussir à vivre de mon métier me faisait vraiment mal au cœur"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chez Anne Roumanoff, l'humoriste revient sur le décollage de sa carrière en 2010, grâce à l'émission "On n'demande qu'à en rire", alors qu'il était sur le point de tout abandonner.
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Encore inconnu du grand public il y a dix ans, Jérémy Ferrari est désormais l'un des humoristes les plus en vue de la scène comique française. Le DVD de son dernier spectacle, Vends 2 Pièces à Beyrouth, vient de sortir, deux ans après le début d'une grande tournée. Chez Anne Roumanoff mercredi, il revient sur la manière dont sa carrière s'est lancée, grâce à l'émission On n'demande qu'à en rire sur France 2.

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"Je m'étais dit que c'était les trois derniers mois". Il s'en est fallu de peu pour que Jérémy Ferrari ne monte plus sur scène. Trois petits mois très exactement. En effet, l'humoriste était sur le point d'abandonner la scène lorsque les équipes d'On n'demande qu'à en rire l'ont contacté. "J'avais repris une dernière programmation, à la Comédie des 3 bornes à Paris, et je m'étais dit que c'était les trois derniers mois. S'il ne se passait rien dans ce laps de temps, j'arrêtais", se souvient Jérémy Ferrari.

En cas d'échec, le comédien avait déjà prévu son avenir. "Je devais partir à Cancún, au Mexique, pour vendre des bracelets devant des boîtes de nuit. Ce n'était pas un avenir fou-fou, mais je m'étais dit qu'au moins je serais libre", se remémore, sourire aux lèvres, Jérémy Ferrari. L'humoriste enchaînait les salles depuis des années, sans pour autant réussir à percer, ce qui commençait à lui peser. "Ne pas réussir à vivre de mon métier me faisait vraiment mal au cœur", confie-t-il.

"J'avais abandonné l'idée de faire rire quelqu'un un jour". Pour autant, lorsque On n'demande qu'à en rire l'a contacté, Jérémy Ferrari n'était pas convaincu. Il n'a pas accueilli la nouvelle avec bonheur. "C'était hors de question que je participe. Je ne voyais pas comment faire des sketchs devant Chantal Goya (membre du jury de l'émission en 2010, ndlr) pouvait améliorer ma vie", explique-t-il. C'est donc totalement décomplexé et déstressé que Jérémy Ferrari s'est résolu à aller à l'émission et qu'il s'est rendu à la première du programme. "Cela faisait dix ans que je jouais devant des salles qui ne riaient pas. Donc j'avais abandonné l'idée de faire rire quelqu'un un jour", rigole-t-il.

Finalement, après une première convaincante, Jérémy Ferrari a enchaîné. Au total, il a fait 77 passages dans l'émission, faisant de lui un membre historique du programme. "C'est là que tout a commencé et que ma vie a changé", souligne-t-il.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau