Iris Mittenaere : "Parfois, le titre de Miss France nous perd un peu"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chez Anne Roumanoff, la Miss France et Miss Univers 2016 se confie sur les responsabilités et la solitude liés à ses fonctions de l'époque.
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Chaque année, c'est le rêve de centaines de femmes : devenir Miss France. En 2016, Iris Mittenaere a été couronnée de ce prestigieux titre. Alors qu'elle est à l'affiche de la revue "L'oiseau Paradis" au Paradis Latin à Paris, la jeune femme se confie, chez Anne Roumanoff, sur les moments difficiles rencontrés après son sacre.

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"C’est compliqué de dire aux gens 'je suis malheureuse'"

Au micro d'Europe 1, Iris Mittenaere reconnaît qu'une telle distinction n'a pas que des conséquences positives. "Parfois, le titre de Miss France nous perd un peu", confie-t-elle. Miss France 2016 reconnaît ainsi être passée par des moments de dépression car la fonction entraîne une certaine solitude au quotidien. Un désarroi qu'elle gardait pour elle. "C’est compliqué de dire aux gens 'je suis malheureuse' alors que pour les gens, on a tout", indique Iris Mittenaere. "Je ne pouvais pas dire à ma maman, qui a travaillé dur toute sa vie, que je n'étais pas heureuse dans ma vie de princesse", ajoute-t-elle.

"Je choisis de faire ce que je veux dans la vie"

Beaucoup plus libre à présent, Iris Mittenaere a le choix de ses engagements. "Je choisis de faire ce que je veux", explique-t-elle. L'ancienne Miss France est donc pour neuf mois à l'affiche d'une revue, imaginée par Kamel Ouali, au Paradis Latin à Paris. Une nouvelle expérience qui enchante la jeune femme. "C’est tout nouveau pour moi (...) et c'est assez plaisant de retrouver une petite routine, car ça fait plusieurs années que je n’en avais pas eue", fait savoir Iris Mittenaere. "Je m'éclate", conclut-elle.