Grève : quelles sont les expositions maintenues pendant les vacances ?

  • A
  • A
La fréquentation du Grand Palais a chuté de 50% depuis le début de la grève (photo d'illustration).
La fréquentation du Grand Palais a chuté de 50% depuis le début de la grève (photo d'illustration). © PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :
Entre personnels en grève et difficultés de transports, la fréquentation des établissements culturels de la capitale est en berne. Europe 1 fait le point sur les musées ouverts et fermés, mais aussi ceux où on a des chances d'approcher les tableaux de plus près. 

Personnels en grève, difficultés de transports... À Paris, en cette période de vacances, la fréquentation des musées est perturbée par la grève, qui dure désormais depuis deux semaines. Europe 1 fait le point sur les musées ouverts, complets ou partiellement fermés, mais aussi sur ceux où on a des chances d'approcher les tableaux de plus près que d'habitude. 

Des nocturnes au Grand Palais

Dans certains établissements, la grève est synonyme de file d'attente réduite. Au Grand Palais, par exemple, la fréquentation a chuté de moitié. Ne manquez  pas, donc, si vous le pouvez, l'exposition Toulouse Lautrec, qui montre à quel point il a été moderne avant l'heure ! L'exposition Gréco est un aussi choc : c'est la première fois qu'autant de toiles du grand maître espagnol sont montrées à Paris. Et pendant les vacances, il y a des nocturnes tous les jours, jusqu'à 22 heures.

Au Musée d' Orsay, courrez voir les peintures et dessins de Degas sur l'Opéra, ou la Galerie des  Impressionnistes, qui restent ouverts avec la Nef... Mais venez tôt, car le Musée risque de fermer à 17 heures au lieu de 18 heures, comme cela a été le cas depuis le début des grèves. Même chose à l'Orangerie, où vous pouvez toujours admirer les Nymphéas de Monet.

L'expo de Vinci complète au Louvre

Au Louvre certaines salles sont en revanche fermées, mais la salle de la Joconde reste ouverte, ainsi que l'Exposition Léonard de Vinci, malheureusement déjà complète pour les fêtes. Pour aller découvrir l'exposition Soulages du musée, aucun besoin de réserver !

Europe 1
Par Diane Shenouda, édité par Margaux Lannuzel