Fuser, un jeu vidéo de DJ pour devenir le prochain David Guetta

  • A
  • A
Partagez sur :
Après Guitar Hero et Rock Band, le studio Harmonix passe derrière les platines avec Fuser, un jeu vidéo qui met les joueurs à la place d'un DJ. Chargé de faire danser les foules dans de grands festivals, il faut apprendre les rudiments du métier pour, petit à petit, proposer des mix de plus en plus recherchés. Bonne ambiance garantie !

Si les festivals vous manquent, Fuser est fait pour vous ! Ce jeu vidéo, créé par Harmonix, le studio derrière les licences Guitar Hero et Rock Band, place cette fois les joueurs devant les platines d'un DJ. Armé d'un bac à disques rempli de tubes, d'effets à gogo et d'instruments numériques, il s'agit simplement de mixer pour faire danser le public. Bien plus accessible qu'il n'y paraît au premier abord, Fuser permet à tout le monde de se sentir DJ pendant quelques heures. Disponible sur PS4, Xbox One, Nintendo Switch et PC, ce jeu va mette de l'ambiance dans votre confinement.

Face aux platines, face à la foule, face à son destin

Pour entrer dans Fuser, il est impératif de commencer par le mode carrière. On y incarne un DJ débutant qui, grâce à quelques connexions, s'offre sa première scène en festival. Une première expérience qui sert de tutoriel pour apprendre les rudiments du mix. En l'occurrence, on débute en mixant des morceaux existants. Il y a du choix : une centaine de morceaux, des tubes des années 1970 à nos jours avec de l'électro, du rock, du rap, du reggaeton et même de la country ! Chaque morceau est décomposé en quatre pistes : la batterie (ou le beat), la basse, la partie rythmique et le chant. Grâce aux quatre platines, on peut mélanger des pistes de morceaux différents pour trouver des combinaisons dignes d'Ibiza. 

Le mode carrière est étalé sur six festivals. Il faut à chaque fois réussir six sets, de 15h à 1h du matin, pour passer au suivant. À chaque session, le directeur du festival vous enseigne de nouvelles techniques pour améliorer votre mix. Au début, il s'agit simplement de placer une piste sur chaque platine et de changer de temps en temps. Puis, Fuser introduit la notion de tempo : les mesures défilent devant vous et il trouver la bonne pour changer de piste : un temps fort pour insérer une piste, une levée pour en remplacer une sans pause, etc. Puis viennent les effets, les boucles et autres détails visant à se détacher des musiques existantes pour laisser libre cours à votre créativité. Si le public aime, vous gagnez, sinon vous recommencez.

Tout le monde peut devenir DJ (ou presque)

La force de Fuser est son accessibilité : en deux heures à peine, on a réellement l'impression d'être un vrai DJ, simplement avec une manette et quelques disques. Spoiler : ce n'est évidemment pas le cas. Mais la simplicité du jeu, combinée à son interface assez claire et son algorithme qui lie les pistes entre elles, permet de créer rapidement des mix écoutables, voire parfois très surprenants. En mode libre (sans indication ni aide), nous avons ainsi testé des centaines de combinaisons de pistes. Certains fonctionnent, d'autres pas du tout.

C'est sans aucun doute la partie la plus fun de Fuser : utiliser les chansons du bac à disque pour trouver l'alchimie inattendue. Il ressort de notre session que Donna Summer et Billie Eilish sont tout à fait compatibles, que la guitare énervée de Rage Against the Machine accompagne très bien le rap cadencé de DMX ou bien qu'O-Zone (oui, le groupe moldave à la carrière éphémère) mérite sa place à condition d'être accompagné d'une ligne de basse entraînante, au hasard celle de Take on Me.

Mesurez-vous aux DJ du monde entier

Fuser est cependant un jeu à deux vitesses. 90% des joueurs s'amuseront simplement avec le contenu de base, en mixant les chansons à disposition et éventuellement en ajoutant quelques effets ici et là. Mais pour ceux qui voudraient pousser plus loin et s'attaquer à la création de titres originaux, le jeu regorge de possibilités beaucoup plus pointues. Outre les dizaines d'effets, il est ainsi possible de créer ses propres "loops", des boucles musicales à composer sur des boîtes à rythme. En live, on peut aussi ajuster le BPM pour modifier le rythme de la chanson et choisir sur quelle note jouer (Do, Ré, Mi...). Autant de techniques qui demandent du temps et de l'entraînement avant d'être maîtrisées. N'est pas David Guetta qui veut !

600 x 300

Toutes ces expérimentations ont un but puisqu'elles peuvent être partagées avec ses amis ou avec l'ensemble de la communauté Fuser. L'occasion d'admirer et s'inspirer des idées de DJ amateurs plus ou moins inspirés. Le jeu intègre également un mode "Battle" qui consiste à affronter d'autres joueurs lors d'un set, le public virtuel faisant office de juge de paix. L'intérêt, c'est qu'il n'y a pas besoin d'être DJ Snake pour tenter l'expérience et se mesurer aux autres. Tout le monde peut se découvrir un talent pour le mix après quelques heures de jeu.