Et si une série Netflix permettait de relancer l'affaire Dupont de Ligonnès ?

, modifié à
  • A
  • A
Xavier dupont de ligonnes 6:45
Le père de famille n'a plus donné signe de vie depuis 2011 (photo d'archives). © AFP
Partagez sur :
Depuis que la plateforme américaine a consacré un épisode de sa série "Unsolved Mysteries - Les Enquêtes extraordinaires" au faits divers français, les abonnés se passionnent pour l'histoire de ce Français, soupçonné d'avoir tué sa femme et ses quatre enfants, en 2011 à Nantes.  
INTERVIEW

Et si l'affaire Dupont de Ligonnès, l'un des plus grands mystères criminels français, trouvait sa résolution aux États-Unis ? Nous n'en sommes pas encore là, mais depuis que la plateforme Netflix lui a consacré un épisode de sa série Unsolved Mysteries - Les Enquêtes extraordinaires, les abonnés américains se passionnent pour ce fait divers et croient, partout, voir cet homme, soupçonné d'avoir tué sa femme et ses quatre enfants, en 2011 à Nantes. "Il faut un petit déclic, un petit miracle, quelque chose pour que cette histoire soit éventuellement résolue", espère sur Europe 1 Anne-Sophie Martin, journaliste, auteure d'un livre (Le Disparu, aux éditions Ring) consacré à l'affaire, et qui témoigne dans le documentaire.

"Peut-être, quelque part, que quelqu'un va le reconnaître..."

"À chaque fois que j'ai travaillé sur l'affaire depuis 2013, je me suis dit : 'Peut-être, quelque part, que quelqu'un va le reconnaître...'", poursuit l'enquêtrice, qui rappelle que les enquêteurs de la PJ de Nantes ont reçu plus de 1.000 signalements dans cette affaire. "Tout de suite, dans les premières 24 heures où l'on retrouve sa voiture abandonnée sur un parking du Var, il y a des gens qui le voient dans un bus, à une terrasse de café, cheminer dans la montagne..."

Car si le suspect est "un homme un peu comme tout le monde",  il n'est pas rare que quelqu'un pense l'identifier. Je me souviens d'un de ses très proches qui m'avait dit : 'c'est vrai qu'il peut se faire pousser la barbe, raser les cheveux, changer de lunettes, voire porter des lentilles colorées, c'est sa démarche que je reconnaîtrais'", raconte Anne-Sophie Martin. 

"C'est la disparition parfaite, pour l'instant"

Pour la journaliste, qui travaille sur ce dossier depuis des années, l'erreur de la police française est "d'avoir pensé tout de suite" que Xavier Dupont de Ligonnès "s'était suicidé" près de Fréjus, là où il a été vu pour la dernière fois. "Or, les chasseurs qu'on a interviewés nous disent : 'on a tellement ratissé partout que s'il avait été là, on l'aurait retrouvé'". Résultat, selon elle : "Il n'y a plus d'enquête en France, c'est au point mort. C'est la disparition parfaite, pour l'instant." 

Anne-Sophie Martin va plus loin et affirme que "les enquêteurs de la police ont été presque rattrapés par les internautes". "Dès le début, les geeks français avaient retrouvé des éléments sur lui (Xavier Dupont de Ligonnès, ndlr) et sa femme, que la police n'avait pas encore", détaille-t-elle. Un site propose désormais aux téléspectateurs de la série de Netflix de témoigner, s'ils ont des informations à apporter. "J'ai même reçu des messages d'Amérique latine, c'est continental", sourit la journaliste. "Je ne vois pas en quoi ça nuirait à l'enquête. Ça ne nuit à rien."

Europe 1
Par Margaux Lannuzel