Emmanuel Pierrat revient sur les grands procès de célébrités : "C'est le seul moment où les juges connaissent déjà ceux qu'ils vont juger"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité mardi au micro d'Anne Roumanoff sur Europe 1, Emmanuel Pierrat avocat spécialisé dans la culture et le droit de l'information, auteur du livre "Stars à la barre", revient sur ce qui caractérise les procès qui impliquent des célébrités.
ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Il raconte le procès d'O.J. Simpson accusé du meurtre de sa femme, revient sur les accusations de pédophilie dont Michael Jackson a fait l'objet ou encore sur les affaires impliquant Charles Trenet ou Michel Polnareff. Mardi, au micro d'Anne Roumanoff sur Europe 1, Emmanuel Pierrat, avocat spécialisé dans la culture et le droit de l'information, explique pourquoi il a consacré son dernier livre, Star à la barres, aux grands procès de célébrités.

"Je fais ce genre de livre du point de vue de l'avocat en apportant la connaissance judiciaire de ce que peuvent être les coups de théâtre, les effets de manche, la procédure", explique-t-il. "Je me suis mis à hauteur de cour, de barre, de ce qui fait la dramaturgie particulière qu'est une salle d'audience".

Des procès "exceptionnels"

D'autant que ces procès de stars se distinguent des procès impliquant des anonymes. "Les procès de stars sont exceptionnels car c'est le seul moment où les juges connaissent déjà ceux qu'ils vont juger", souligne l'avocat. Défendre une célébrité, c'est aussi l'assurance d'un procès très médiatisé. "Par exemple, pour le procès de Georges Michael pour outrage aux bonnes mœurs, le juge a dû déprogrammer l'audience et la reprogrammer secrètement tellement il y avait de fans qui s'étaient pressés au tribunal pour assister à l'audience. Quand il a vu que, dès la veille, à Los Angeles, les gens campaient devant le tribunal, il s'est dit qu'il y allait avoir un problème pour gérer la sérénité des débats".

Faire redescendre les stars de leur piédestal

Parler de ce type de procès, c'est aussi faire redescendre ces hommes et ces femmes de leur piédestal. "Ils en deviennent plus humains. On voit qu'ils sont capables de faire des choses qui peuvent nous ressembler. Dans mon livre, il est notamment question de divorces", rappelle Emmanuel Pierrat avant de nuancer : "C'est vrai que tout le monde ne divorce pas à coup de milliards de dollars, comme Donald Trump".