Des fontaines lumineuses des frères Bouroullec inaugurées sur les Champs-Élysées

  • A
  • A
Constituées de 5.360 pièces, les fontaines sont composées d'un alliage de bronze et d'aluminium mais surtout de cristal.
Constituées de 5.360 pièces, les fontaines sont composées d'un alliage de bronze et d'aluminium mais surtout de cristal. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Les six structures lumineuses, de 13 mètres de haut, sont composées d'un alliage de bronze et d'aluminium, ainsi que de cristal Swarovski. 

Six fontaines lumineuses en cristal et bronze de 13 mètres de haut des frères Bouroullec ont été inaugurées jeudi par la maire de Paris Anne Hidalgo sur le rond-point des Champs-Élysées. Les designers bretons Ronan et Erwan Bouroullec ont imaginé ces six structures composées d'un mât central en bronze de 13 mètres de haut sur lequel viennent s'accrocher des bras supportant un ensemble de maillons lumineux en cristal. Le long de ces maillons, l'eau s'écoule jusqu'aux bassins.

Du cristal Swarovski 

L'ensemble doit tourner sur lui-même à un rythme très doux, proche de celui de la marche des piétons alentour, et scintiller tel un luminaire en mouvement accompagné de jeux d'eau toute l'année. Ce projet, intégralement financé par des mécènes privés, est le premier porté par le Fonds pour Paris, le fonds de dotation de droit privé de la Ville de Paris qui a été créé en 2015 à l'initiative d'Anne Hidalgo.

Constituées de 5.360 pièces, les fontaines sont composées d'un alliage de bronze et d'aluminium mais surtout de cristal. C'est la première fois qu'un tel matériau est utilisé pour une installation permanente en ville : le célèbre cristal Swarovski de l'entreprise éponyme de Wattens, dans le Tyrol autrichien. La présence de fontaines à cet endroit de Paris remonte à 1817, mais elles ont été régulièrement démolies et remplacées. Les fontaines étaient à l'arrêt depuis 20 ans sur les Champs-Élysées.