Des dizaines de souvenirs de Johnny, pilote de course automobile, vendus aux enchères

  • A
  • A
En 1967, le chanteur, passionné d'automobile, a disputé le rallye de Monte-Carlo au volant d'une Mustang 105.
En 1967, le chanteur, passionné d'automobile, a disputé le rallye de Monte-Carlo au volant d'une Mustang 105. © AFP
Partagez sur :
Des fans du Johnny Hallyday et des amateurs d'automobiles se sont donnés rendez-vous dimanche à une vente aux enchères dans la région toulousaine, pour acquérir des souvenirs de l'époque où le chanteur disputait des courses au volant d'une Ford Mustang.

Des fans de Johnny Hallyday, mais surtout des amateurs d'automobiles, se sont régalés dimanche lors d'une vente aux enchères près de Toulouse, acquérant des souvenirs de l'époque où le chanteur disputait des courses au volant d'une Ford Mustang.

"C'est un bon résultat, quasiment tout a été vendu", s'est félicité le commissaire-priseur, Me Stanislas Machoïr qui a orchestré les enchères au château de Lasserre, à Montastruc-la-Conseillère, en Haute-Garonne.

En 1967, il avait disputé le rallye de Monte-Carlo

En 1967, le chanteur, passionné d'automobile, a disputé le rallye de Monte-Carlo au volant de la Mustang 105, ainsi que deux courses de côte et une course sur le circuit de Linas-Montlhéry. La plaque 105 fut volée par des fans à l'arrivée du rallye de Monte-Carlo. L'Automobile club de cette ville en fit réaliser deux en 1980, dont l'une, signée par les deux pilotes, était proposée aux enchères. Elle a été vendue à 1.800 euros. Une maquette originale de la Mustang, qui ne fut jamais commercialisée mais seulement donnée à quelques concessionnaires aux Etats-Unis pour leurs clients, a, elle aussi, été adjugée à 1.800 euros.

Duplicata de la licence de conducteur du chanteur

Les objets, une quarantaine, provenaient tous de la collection personnelle d'Henry Chemin, "directeur de la communication de Ford France et lui-même pilote professionnel", selon Me Machoïr. Le duplicata de la licence de conducteur, au nom de Jean-Philippe Smet, avait été établi par Henry Chemin, Johnny Hallyday ayant égaré l'original. Présenté comme une "pièce unique", le document a été vendu à 2.800 euros.

Au milieu des grosses cylindrées... une Smart !

Bien que fou de grosses cylindrées, Johnny avait aussi dans le garage de sa propriété de Marnes-la-Coquette, dans les Hauts-de-Seine, une Smart, acquise en mai 2000. Elle est partie pour 6.500 euros. Des articles de presse consacrés à la carrière de pilote du chanteur, un press book, des lettres ou encore des photos, ont également trouvé preneur.