De "Starmania" à "Notre-Dame-de-Paris" : comment les comédies musicales sont nées en France

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le parolier Luc Plamondon et le danseur Patrick Niedo sont revenus au micro de Wendy Bouchard sur Europe 1, sur les origines de la comédie musicale, né aux Etats-Unis avant de s'importer en France.
LE TOUR DE LA QUESTION

Tout est parti de l'opéra au 15ème siècle. Les comédies musicales, aujourd'hui démocratisées et très en vogue à Broadway aux États-Unis, ont connu un essor progressif en France à partir de la seconde moitié du 20ème siècle. C'est ce que sont venus expliquer le célèbre parolier et auteur notamment des comédies musicales Starmania et Notre-Dame-de-Paris Luc Plamondon, et Patrick Niedo, danseur et auteur d'un livre référence sur le sujet, lundi matin au micro de Wendy Bouchard sur Europe 1.

"Le terme a été créé" aux Etats-Unis "autour du 20ème siècle". Après quatre siècle d'opéra, "il y a eu l'opérette, dans la deuxième partie du 19ème siècle", rappelle d'abord Luc Plamondon, qui précise que ce style de spectacle existait "en Angleterre, à Vienne, à Paris et aux Etats-Unis". C'est à partir de ce genre que s'est ensuite développé la comédie musicale "autour du 20ème siècle" avant, donc, d'arriver progressivement en France à la fin des années 1970.

>> De 9h à 11h, c’est le tour de la question avec Wendy Bouchard. Retrouvez le replay de l’émission ici

"Notre-Dame-de-Paris est vraiment un point de départ." "Le public français n’aimait pas la comédie américaine, ils aimaient de l’opérette. Et moi, je suis arrivé avec mon opéra rock", qui n'est autre que Starmania, né en 1979, se souvient le Québécois Luc Plamondon, "arrivé en France dans les années 1960". A l'époque, "il y avait encore trois grand théâtres qui ne faisaient que de l'opérette", ajoute-t-il. 

Si l'oeuvre "a été une bombe", elle "n'a pas fait de petits à ce moment-là", explique Luc Plamondon. Il a fallu effectivement attendre une vingtaine d'années avant de voir débarquer Notre-Dame-de-Paris, qu'il a également écrite. Pour Patrick Niedo, c'est cette comédie musicale qui "a été un déclencheur de toute cette mode". "Notre-Dame-de-Paris est vraiment un point de départ de ce qu’il se passe depuis vingt ans", estime-t-il. D'après lui, cette comédie doit son succès au fait "qu’il n’y a aucune chanson qui est mauvaise. Ce sont toutes des chansons qui sont des tubes". 

"Tout le monde s’est engouffré dedans en voulant faire de l’argent". "Le succès de Notre-Dame-de-Paris, le spectacle, a été tel que tout le monde s’est engouffré dedans en voulant faire de l’argent", analyse Patrick Niedo. Ensuite, "il y a eu Roméo et Juliette, Les Dix Commandements", les trois spectacles qui ont lancé en France la mode des comédies musicales conclut-il. 

Europe 1
Par Grégoire Duhourcau