De PPDA à Valérie Damidot : qu'y a-t-il dans les bibliothèques des célébrités ?

, modifié à
  • A
  • A
Nicolas Carreau a visité les bibliothèques de nombreuses personnalités. (Photo d'illustration.) 6:53
Nicolas Carreau a visité les bibliothèques de nombreuses personnalités. (Photo d'illustration.) © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Dans son nouveau livre, le journaliste littéraire d'Europe 1 Nicolas Carreau s'est rendu chez une trentaine de personnalités pour admirer leurs bibliothèques personnelles. L'occasion de découvrir leurs livres fétiches ou leurs passions secrètes. 
INTERVIEW

"On peut tirer plein de conclusions d'une bibliothèque". Dans son nouveau livre, Et vous, vous les rangez comment vos livres ?, le journaliste d'Europe 1 Nicolas Carreau s'intéresse aux bibliothèques d'une trentaine de personnalités, et en profite pour sonder leur rapport à la littérature. D'Isabelle Carré à Bruno Solo, en passant par Anne Sinclair, tous lui ont ouvert les portes de leurs salon ou de leur chambre. Des rencontres qu'il raconte au micro de Wendy Bouchard. 

"Dès que je rentre chez quelqu'un, j'adore regarder sa bibliothèque", raconte Nicolas Carreau. Selon lui, une bibliothèque est "une démonstration sociale, dans laquelle on montre qu'on a des pléiades, des classiques", mais aussi un endroit qu'on peut avoir envie de préserver de la vue des autres, par "peur d'être un peu découvert". Observer les titres des livres disposés sur les étagères peut en effet permettre de mieux connaitre la personnalité de son propriétaire, voire même de découvrir ses convictions politiques. 

Les 8.000 ouvrages de Philippe Tesson

Au cours de ses visites chez ces personnalités, le journaliste littéraire d'Europe 1 a été particulièrement impressionné par la bibliothèque de l'ancien journaliste Philippe Tesson, qui compte pas moins de 8.000 ouvrages. Pourtant, ce fou de littérature n'a lui-même jamais écrit de roman. "Si je n'écris pas un chef-d'oeuvre, ça ne sert à rien", a-t-il confié à un Nicolas Carreau pas au bout de ses surprises, au moment de découvrir la cave de son hôte, "avec, là encore, des rayonnages très bien rangés et toutes les archives du journal Combat".

Patrick Poivre d'Arvor, lui, range ses livres non par auteurs ou par ordre alphabétique, mais par éditeurs. "Il a un mur Grasset jaune, un mur Gallimard beige, un mur Stock bleu", décrit Nicolas Carreau. Et l'ancien présentateur du journal de 20 heures de TF1 conserve aussi un trésor rare : des manuscrits et des lettres de Victor Hugo. 

La passion de Valérie Damidot pour les polars

Ces incursions ont été aussi l'occasion pour Nicolas Carreau de découvrir les passions de ses interlocuteurs. Ainsi, l'animatrice Valérie Damidot, dont la bibliothèque est composée à "80% de polars", a développé une vraie passion pour les livres policiers "nordiques". Le comédien Bruno Solo, lui, pousse la précision jusqu'à "être spécialiste d'une certaine partie d'une certaine période de la littérature américaine, ou de telle période de science-fiction", raconte Nicolas Carreau. "Ce que j'ai découvert chez ces gens, ce sont des obsessions et beaucoup de passionnés". Et de relater une découverte inattendue chez la journaliste Anne Sinclair, qui conserve sur ses étagères un exemplaire de Mein kampf, qu'elle n'a toutefois pas lu. "Elle l'a récupéré chez son grand-père, et le garde comme une sorte de témoignage et de rappel".

Nicolas Carreau, lui, classe ses ouvrages par pays. "J'ai une grande bibliothèque littérature américaine, une avec les autres pays, une bibliothèque de littérature anglaise, une autre dédiée à Alexandre Dumas, une sur l'histoire et enfin une dernière consacrée aux ouvrages ésotériques".

Europe 1
Par Nicolas Carreau, édité par Antoine Terrel