"Dans les starting-blocks", les festivals français défendent leurs éditions 2021

  • A
  • A
Aux Eurockéennes de Belfort, en juillet 2019. 1:09
Aux Eurockéennes de Belfort, en juillet 2019. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
110 festivals français ont publié vendredi une tribune affirmant leur détermination à organiser leurs éditions 2021. L'été dernier, l'immense majorité des festivals avaient été annulés pour cause de coronavirus. "Pour l'instant, rien ne nous interdit d'y croire", affirme sur Europe 1 le directeur des Eurockéennes de Belfort. 

"On y croit !", s'exclament-ils. 110 festivals français ont publié vendredi sur les réseaux sociaux une tribune commune, dans laquelle ils affirment d'une seule voix leur détermination à mettre sur pieds leurs éditions 2021. A cause de l'épidémie de Covid-19, l'immense majorité des festivals avaient été annulés l'été dernier. "Pour l'instant, rien ne nous interdit d'y croire", affirme sur Europe 1 Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes de Belfort, à l'origine de la tribune. 

"Nous sommes dans les starting-blocks"

"Il y a des avancées technologiques et médicales qui sont très sérieuses. Tout nous laisse à penser qu'on peut imaginer nos scénarios dès à présent." De nombreux festivals ont commencé à élaborer leur programmation dès le printemps dernier, quand il est devenu clair que leurs éditions 2020 tomberaient à l'eau. "Nous sommes nombreux à être dans les starting-blocks pour annoncer tous les artistes qui nous ont confirmé leur venue", affirme Jean-Paul Roland. 

Les Eurockéennes devraient présenter leurs têtes d'affiche dès la semaine prochaine, de même que les festivals de Beauregard et Musilac. "De nombreux festivals, dont les Eurockéennes, ont déjà signé des partenariats, signé de nouveaux artistes. Toute la machinerie doit se mettre en branle à partir du mois de décembre", défend Jean-Paul Roland. 

Europe 1
Par Angèle Chatelier, édité par Laetitia Drevet