"C'est très compliqué" : l'écriture de scènes érotiques vues par l'autrice Emily Blaine

, modifié à
  • A
  • A
emily blaine 2:16
Emily Blaine publie "Un peu plus d’amour que d'ordinaire" © Europe 1
Partagez sur :
Invitée mercredi de l'émission d'Anne Roumanoff "Ça fait du bien" pour présenter son nouveau livre "Un peu plus d’amour que d'ordinaire", la prolifique écrivaine Emily Blaine explique les difficultés qu'elle rencontre au moment de la rédaction de scènes érotiques, pourtant nombreuses dans ses romans.
INTERVIEW

Comment sont écrites les scènes érotiques des célèbres livres de la collection "Harlequin" ? L'autrice Emily Blaine dévoile une partie du mystère, à l'occasion de son invitation mercredi dans l'émission d'Anne Roumanoff Ça fait du bien, pour la sortie du son nouveau roman Un peu plus d’amour que d'ordinaire. Contredisant la rumeur selon laquelle les auteurs de cette collection ne font que remplir une grille d'écriture préconçue, elle précise au passage que ces scènes ne sont pas sa partie favorite de son travail.

"L'exercice d'écriture d'une scène érotique est pour moi très compliqué" affirme-t-elle sur Europe 1. "Il y a des auteurs qui adorent ça et qui, passez moi l'expression, en font des kilomètres. Ils le font très bien. J'avoue que c'est un exercice que je renâcle un peu à faire. Quand j'arrive à ce moment-là de la rédaction, je me dis 'Bon, allez, on y va !'"

"Il faut quand même que les lectrices fantasment"

Emily Blain compare même cet exercice d'écriture à "du patinage artistique". "Il faut jongler avec un côté technique et un côté artistique, mettre de l'émotion", précise-t-elle. "Il faut qu'il se passe un truc fort et, en même temps, il ne faut pas non plus que l'homme soit une bête."

Mais, dans le même temps, la romancière doit aussi donner à son lectorat ce qu'il est venu chercher en achetant un livre de la collection "Harlequin". "On est quand même là pour vendre du rêve", rappelle-t-elle. "Quand on propose ce type de romans aux lectrices, il faut quand même qu'elles fantasment."

"J'ai des doutes face à certaines performances"

L'écrivaine cherche donc à écrire des scènes érotiques qui se distinguent de ce qu'elle a pu lire ailleurs. "Dans certains romans, et surtout après la vague Cinquante nuances de Grey, les hommes sont des espèces d'étalons qui peuvent durer toute la nuit", remarque Emily Blaine. "Ce qui me laisse, très honnêtement, un peu rêveuse. Je ne doute pas que certains hommes recommencent. Mais de là à être aussi performants à chaque fois… J'ai des doutes."

"Je ne suis pas trop dans ce parti-pris", indique la romancière, qui tente donc dans l'écriture de ses scènes érotiques de faire fusionner le fantasme avec un certain souci de réalité. "Dans mes livres, une fois qu'ils l'ont fait, les hommes sont quand même un peu claqués et ils fument une clope", sourit-elle.

Europe 1
Par Europe 1