Alain Sachs : "J'étais le seul à savoir" que Michael Jackson venait voir ma pièce

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le metteur en scène Alain Sachs, dont la pièce "Kean" commence au théâtre de l'Atelier mardi, a raconté, au micro de Philippe Vandel, sa rencontre étonnante avec Michael Jackson. 
INTERVIEW

Invité de Culture médias ce vendredi matin, sur Europe 1, pour parler de sa pièce Kean, au théâtre de l'Atelier du 5 novembre au 5 janvier, le metteur Alain Sachs a relaté l'anecdote de sa rencontre avec Michael Jackson. Ou comment "le roi de la pop" est venu voir sa pièce sans que personne ne le sache…

À l'époque, la comédie musicale Le Passe-Muraille d'après Marcel Aymé, qui a valu à Alain Sachs le Molière du meilleur metteur en scène 1997, est jouée aux Bouffes-Parisiens. "Un jour, on m'appelle pour me dire : 'Michael Jackson veut venir voir le spectacle'. On prend un certain temps pour être sûr que l'information soit la bonne et il faut organiser la chose dans un secret total parce que le moindre de ses déplacements est pisté par des milliards de gens", plaisante Alain Sachs au micro d'Europe 1. 

"J'étais le seul à le savoir", précise le metteur en scène. C'est lui qui est chargé d'éteindre la salle avant le début du spectacle,  un peu plus tôt que d'habitude, pour faire entrer la star américaine. "Parce que si les gens avaient vu Michael Jackson entrer dans la salle, on ne pouvait même pas commencer le spectacle !". 

"Francis Perrin a eu comme une attaque de tachycardie"

Reste à savoir s'il faut prévenir ou non les comédiens de la venue du chanteur de Thriller. "Je leur ai dit : J'ai quelqu'un de très important qui vient, que ceux qui veulent le savoir me le disent'." Ses acteurs se moquent gentiment de lui et le spectacle commence avec Michael Jackson et Stanley Donen, le réalisateur de Dansons sous la pluie, dans le public. 

Alain Sachs se souvient : "Moi, je passe mon spectacle caché dans le décor pour voir Michael Jackson. Et, à la fin du spectacle, je dis à Francis Perrin, qui venait de chanter et danser pendant deux heures devant Michael Jackson : 'C'était Michael Jackson'. Il me fait alors : "très, très drôle". Le rideau s'ouvre, il voit Michael Jackson et là, il a comme une attaque de tachycardie."

Impossible cependant pour le "roi de la pop" de venir dîner avec la troupe. "Son service d'ordre, armé jusqu'aux dents", n'a pas voulu, explique Alain Sachs, qui a quand même réussi à décrocher une photo avec le chanteur, qui l'a félicité et lui a serré la main. "Sans les gants", précise avec humour le metteur en scène.  

Europe 1
Par Céline Brégand