À Guernesey, Victor Hugo en génie de la décoration : "Chaque pièce raconte une histoire"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La maison d'exil de l'écrivain, dans les îles Anglo-Normandes, rouvre ses portes au public après 18 mois de rénovation. 
EN IMAGES

Hauteville House, la maison de Victor Hugo à Guernesey, dans les îles Anglo-Normandes, rouvre ses portes après 18 mois de fermeture pour travaux de restauration. La maison d'exil de Victor Hugo prenait l'eau de toute part, rongée par l'humidité et les infiltrations.

Un bureau à ciel ouvert

C’est dans cette grande maison en pierre, face à la mer sur les hauteurs de Guernesey, que Victor Hugo a écrit La Légende des Siècles et termine Les Misérables. Il y fait construire une verrière au sommet, ouverte sur le ciel et l’océan. Là, il écrit Les Travailleurs de la Mer. "Victor Hugo écrivait face à la mer, les jours de beau temps il voyait la France", confie à Europe 1 Marie Hugo, arrière-arrière-petite-fille de l’écrivain.

bureau

La verrière aménagée par Victor Hugo lui permettait de ne jamais perdre de vue le ciel et la mer, deux grandes sources d'inspiration pour l’écrivain et deux thèmes majeurs de son oeuvre. © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Un goût pour la décoration

Cette demeure est aussi l’occasion de découvrir le génie de Victor Hugo décorateur. Chaque pièce est une création de l’artiste. "Il n’y a pas un seul centimètre carré qui n’a pas été fait par Victor Hugo", explique Gérard Audinet, directeur des Maisons de Victor Hugo. "Il procède par assemblages, collages de boiseries, de tapisseries, de carreaux de Delft, de soieries. Pour chaque pièce, il raconte une histoire un peu différente, varie les matériaux. À chaque fois, on est dans un univers complet créé par Victor Hugo."

salon11

Les ambiances créées par Victor Hugo rappellent le Moyen Age et la Renaissance dans lesquels s'inscrivent certaines de ses œuvres, comme Notre-Dame de Paris et Hernani. CHARLY TRIBALLEAU / AFP

 

salon2

Le goût de l'écrivain pour les tissus précieux s'affiche jusqu’aux plafonds. CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Une reconstitution fidèle

Propriété de la ville de Paris, Hauteville House a pu être restaurée grâce au collectionneur François Pinault qui a donné 3,5 millions d'euros pour financer les travaux. Tout a pu y être restitué grâce aux photos anciennes et à la lecture des carnets et agendas de l’écrivain.