VIDÉO - Coupe du monde : Maradona danse, prie et fait des doigts d'honneur depuis les tribunes

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Alternant danse avec une supportrice adverse, célébration euphorique, sieste alanguie et doigts d'honneur brandis à la caméra pour célébrer le but victorieux de l'Argentine, Maradona a livré un vrai spectacle en tribunes.

VIDÉO

Légende en Argentine, Diego Maradona est sans doute le supporter le plus célèbre de l'Albiceleste pendant la Coupe du monde en Russie. Présent dans les tribunes à tous les matches de son équipe, n'hésitant pas à critiquer Messi et ses coéquipiers quand ils étaient au bord de l'élimination, "El pibe de oro" est encore passé par tous les états lors de la qualification de l'Argentine pour les huitièmes de finale, mardi contre le Nigeria (2-1).

Fou de joie. Le "show Maradona" a commencé avant le match. Depuis son poste d'observation au-dessus des tribunes, Diego Armando Maradona a suspendu un drapeau à son effigie, s'attirant les applaudissements des milliers d'Argentins présents dans le stade. Pendant la rencontre, les caméras n'ont cessé d'épier l'ancien footballeur, tour à tour fou de joie après l'ouverture du score de Lionel Messi, puis en train de danser avec une supportrice nigériane et enfin renfoncé dans son siège après l'égalisation du Nigeria, en train de faire la sieste. Mais la meilleure (ou pire, à voir) performance de Maradona a eu lieu en fin de match.

On joue la 86e minute, l'Argentine est virtuellement éliminée quand Marcos Rojo surgit pour placer une volée splendide et offrir la victoire à l'Albiceleste. Diego Maradona a alors explosé de joie sur son siège sautant sur place comme un fou. Au bord du vide, ses gardes du corps ont même du le retenir pour ne pas qu'il tombe ! Visiblement surexcité, il s'en est ensuite pris au public en lançant des doigts d'honneur vers les tribunes.

Petit malaise en fin de match. Mais Maradona est peut-être allé un peu loin. Au coup de sifflet final, la légende argentine âgée de 57 ans, a été victime d'un malaise et escorté en loge. Une vidéo le montre titubant vers la sortie, soutenu par deux personnes.