"On est les Champions !" : après le sacre des Bleus, la France en liesse

, modifié à
  • A
  • A
La foule en liesse s'est rassemblée  dès la fin du match des Bleus, dimanche après-midi.
La foule en liesse s'est rassemblée dès la fin du match des Bleus, dimanche après-midi. © AFP
Partagez sur :
La France a exulté après le sacre des Bleus, vainqueurs de la Croatie (4-2), dimanche. Aux quatre coins de l'Hexagone, la soirée a été marquée par des scènes de liesse et émaillée de quelques débordements.  
L'ESSENTIEL

"On est les Champions !" Dans une clameur dantesque et des larmes de joie, la France a résonné dimanche soir du bonheur intense des supporters des Bleus. Vingt ans après la première étoile de l'équipe de France, les hommes de Didier Deschamps ont remporté un deuxième titre mondial face à la Croatie (4-2) !

Les informations à retenir : 

  • L'équipe de France est championne du monde après sa victoire face à la Croatie (4-2)
  • Aux quatre coins de la France, des scènes de liesse ont éclaté dès le coup de sifflet final
  • Des échauffourées ont éclaté à Paris et à Lyon notamment 

Les Champs-Élysées noirs de monde. "Champions, Champions du monde !", a scandé la foule survoltée de 90.000 supporters réunis dans la "fan zone" parisienne du Champ-de-Mars, au pied de la Tour Eiffel, dès la fin du match. Les fans des Bleus ont ensuite convergé vers les Champs-Élysées, rapidement bondés. Sur fond de bruit de pétards et de corne de brume, la fête a continué jusqu'à ce que des incidents finissent par faire partir peu à peu la foule. 

Les images n'étaient pas sans rappeler un certain 12 juillet 1998, lorsque plus d'un million et demi de personnes avaient déferlent sur la célèbre avenue parisienne pour célébrer le premier sacre des Bleus, à l'époque face au Brésil (3-0). Certains supporters étaient alors restés jusqu'au petit matin, et 500.000 personnes étaient venus acclamer les Bleus le lendemain... Lundi, l'équipe de France défilera dans les mêmes conditions à 17 heures. 

Au Stade de France et au Carillon. À Paris, de nombreux supporters ont également choisi de fêter symboliquement la victoire au Carillon, l'un des bars pris pour cible par les attentats du 13-Novembre 2015. 

En concert au Stade de France avec Beyoncé, Jay-Z est apparu sur scène vêtu d'un maillot de l'équipe de France frappé de deux étoiles, ajoutant à l'euphorie du public. Quelques chansons plus tard, c'est au tour de son épouse d'arborer elle aussi un maillot des Bleus, avec un mini-short en jean.

Les places et fontaines prises d'assaut. La joie des Français a aussi éclaté dans toutes les villes de France, où les supporters des Bleus s'étaient réunis entre amis ou en famille pour regarder le match. À Nantes, Toulouse, Lyon ou Marseille, la plupart des places et fontaines ont été prises d'assaut, comme l'ont constaté nos reporters et envoyés spéciaux sur place. 

De Marseille et Arras... Sur le Vieux-Port de Marseille, beaucoup ont fait de la route depuis le Tarn ou le Gard pour célébrer la deuxième étoile des Bleus. "Eux ils ont mouillé le maillot, nous aussi on va le mouiller !", s'est exclamé l'un d'entre eux au micro de notre envoyée spéciale, promettant d'aller se baigner pour fêter la victoire. À Arras, une autre de nos journaliste a rencontré un groupe de jeunes supporters prêts à danser jusqu'au bout de la nuit : "On est tous très contents. En attendant les quatre prochaines années, on va faire la fête tous les jours". 

... à Strasbourg et Lyon. À Strasbourg, des voitures traversaient le centre-ville à grand renfort de klaxons, un drapeau français tendu par une fenêtre. "On est Champions ! Bravo les Bleus", pouvait-on entendre. Les badauds, sourire aux lèvres, applaudissaient. Mêmes scènes à Lyon, où les rames de métro tanguaient au gré des danses des supporters. 

Quelques incidents. À Lyon, la fête a été émaillée d'incidents, après qu'un groupe de supporters est monté sur un camion anti-intrusion. Les forces de l'ordre ont chargé, essuyant des jets de projectiles et tirant des grenades lacrymogènes. 

lyon1280

À Paris, des casseurs ont pillé le Drugstore Publicis en marge de la fête rassemblant des centaines de milliers de personnes. Un homme a été gravement blessé après avoir reçu un violent coup de casque lors d'une rixe survenue vers 21h10 à proximité des Champs-Elysées. L'homme a été hospitalisé dans un état grave, selon une source policière.

Des jets de bouteilles et des heurts ont également été signalés à Rouen en début de soirée. À Marseille, "il y a eu de nombreux jets de projectiles, deux membres des forces de l'ordre ont été blessés, et 10 personnes interpellées", selon la police, avant un retour au calme. À Ajaccio, quelques échauffourées ont éclaté entre supporters de l'équipe de France qui fêtaient la victoire, et des personnes affirmant soutenir la Croatie.

La soirée a aussi été émaillée de quelques accidents en Lorraine, dans l'Oise et à Annecy

Les Français de l'étranger aussi. Vacanciers ou expatriés, les Français ont aussi fêté le sacre à l'étranger, parfois avec quelques heures de décalage horaire... À Barcelone, cela se passait dans les restaurants et bars. Mais dans d'autres pays comme aux États-Unis, le coup de sifflet final a retenti avant midi, dans une ambiance forcément un peu particulière.