Coupe du monde : un sponsor chinois des Bleus va rembourser ses clients

, modifié à
  • A
  • A
La victoire des Bleus va coûter cher à l'un de leurs sponsors.
La victoire des Bleus va coûter cher à l'un de leurs sponsors. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
La marque chinoise Vatti, qui avait annoncé un remboursement total à ses clients en cas de victoire de l'équipe de France à la Coupe du monde, va honorer sa promesse. 

La victoire des Bleus ne fait pas que des heureux. L'entreprise chinoise Vatti, sponsor des Bleus, avait promis un "remboursement total" à ses clients en cas de succès français à la Coupe du monde. La firme a assuré lundi qu'elle honorera bien sa promesse, laquelle lui coûtera 10 millions d'euros. "Pour célébrer le titre de l'équipe de France, Vatti lance dès à présent son remboursement total", a indiqué l'enseigne d'électroménager sur le réseau social Weibo.

Partenaire de la Fédération française de football (FFF) depuis mars, Vatti avait promis fin mai le "remboursement total" à ses clients du "forfait champion" comprenant plusieurs articles pour leur cuisine, dans une opération publicitaire qui avait connu un fort retentissement dans le pays.

Effondrement du cours en Bourse. L'opération a pourtant failli tourner au vinaigre pour Vatti... Au fur et à mesure des victoires des Bleus, les petits actionnaires de l'entreprise, effrayés par l'hypothèse d'un remboursement massif, ont peu à peu vendu leurs parts. Résultat : l'action Vatti a perdu 50% de sa valeur en Bourse depuis le début du Mondial le 14 juin. Mais cela n'a pas entamé la volonté de la compagnie de tenir sa promesse. 

Selon la société, les clients ont acheté au total pour 79 millions de yuans (10 millions d'euros) de ces fameux "forfaits champion". C'est cette somme que Vatti doit rembourser aux heureux consommateurs. Mais le passage à la caisse ne devrait pas être si douloureux pour le groupe. La notoriété inédite acquise par Vatti via sa campagne lui aurait en effet permis de stimuler ses ventes et d'engranger 85 millions de yuans de bénéfices durant l'opération promotionnelle. Une pas si mauvaise opération, finalement.