Coupe du monde : imbroglio en Croatie autour du départ de Nikola Kalinic

, modifié à
  • A
  • A
Kalinic, ici en 2016, aurait du mal à accepter son rôle de doublure.
Kalinic, ici en 2016, aurait du mal à accepter son rôle de doublure. © FRANCISCO LEONG / AFP
Partagez sur :
Selon la presse croate, l'attaquant de 30 ans aurait du mal à accepter son statut de doublure. 

Indiscipline ou blessure ? L'attaquant Nikola Kalinic, 30 ans, a quitté l'équipe de Croatie engagée au Mondial-2018 pour rentrer chez lui, a annoncé lundi sa Fédération, invoquant un problème au dos, les médias croates évoquant plutôt un problème de discipline.

"En accord avec l'encadrement, le sélectionneur Zlatko Dalic a décidé de renvoyer Nikola Kalinic de l'équipe nationale. Kalinic quitte le camp de base en Russie lundi pour rentrer au pays", a écrit la Fédération croate dans un communiqué.

Deux versions contradictoires. "Lors du match contre le Nigeria, Kalinic s'est échauffé et aurait dû entrer en jeu en seconde période, mais il a dit qu'il n'était pas prêt parce qu'il ressentait encore son problème au dos, comme il l'avait fait contre le Brésil en Angleterre, en disant qu'il n'était pas prêt. Il a également dit le même chose pour l'entraînement hier. Je l'ai accepté calmement, et comme j'ai besoin de joueurs prêts et en bonne santé, j'ai pris cette décision ", a précisé de son côté Dalic lors d'un point presse au terrain d'entraînement des Croates à Roshchino au nord de Saint-Pétersbourg.

Selon le Sportske Novosti, l'attaquant aux 42 sélections, qui a participé aux Euro 2008, 2012 et 2016 avec les "Vatreni", ne serait pas vraiment satisfait de son statut de deuxième choix sans réelle perspective derrière la vedette Mario Mandzukic. C'est d'ailleurs ce joueur qu'il a refusé de remplacer lors des deux matches cités par Dalic, celui en amical contre le Brésil et la victoire contre Nigeria lors du Mondial.

Un "tremblement de terre", selon la presse. Après ce deuxième refus de quitter le banc des remplaçants, Dalic n'a cette fois pas accepté l'excuse avancée à Liverpool, et a préféré faire un choix radical pour protéger l'ambiance au sein du groupe et maintenir son autorité, selon le journal sportif croate.

Le quotidien avait d'ailleurs évoqué un "tremblement de terre", après les premières fuite sur le départ de Kalinic plus tôt dans la matinée. Le joueur de la Fiorentina, prêté cette saison à l'AC Milan, a marqué six buts et délivré cinq passes décisives en 31 matches de Serie A cette saison.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP