Coupe du monde 2018 : pas besoin de visa pour les supporters, une grande première en Russie

, modifié à
  • A
  • A
Ce 'Fan ID', ou passeport du supporter, est gratuit et valable pour l'ensemble des matches.
Ce 'Fan ID', ou passeport du supporter, est gratuit et valable pour l'ensemble des matches. © AFP
Partagez sur :
Le pays-hôte de la Coupe du Monde a mis en place un dispositif visant à simplifier la vie des fans, le 'Fan ID'. Il leur permet d'entrer en Russie sans visa. 

Un "pass" à destination des supporters qui donne accès aux transports en commun et permet d'entrer en Russie sans visa : le pays-hôte de la Coupe du Monde a mis en place un dispositif visant à simplifier la vie des fans, le 'Fan ID'. "Toute personne ayant acheté un billet pour le Mondial peut entrer sans visa, à condition d'avoir obtenu son Fan ID", a assuré le directeur général du comité d'organisation, Alexeï Sorokine.

Valable du 4 juin au 15 juillet. Ce 'Fan ID', ou passeport du supporter, est gratuit et valable pour l'ensemble des matches et permet d'accéder au territoire russe du 4 juin au 15 juillet dans le sens des arrivées, et jusqu'au 25 juillet dans le sens des départs, selon le comité d'organisation. Il est disponible en version plastifiée ou sous forme électronique, et sera demandé, en plus du ticket, à l'entrée des stades. "Cela donne beaucoup d'avantages", plaide Sorokine, avec également "la possibilité d'utiliser gratuitement les trains" entre villes hôtes ainsi que "le métro ou l'autobus dans les villes" les jours de match.

Pour les trains, premier arrivé, premier servi. Attention quand même pour ce qui concerne les trains : l'accès se fait "selon le principe du premier arrivé premier servi", selon le comité d'organisation. Et "l'immense majorité des trains est déjà réservée", note pour Ronan Evain, le responsable de Football supporters Europe (FSE), un réseau rassemblant des supporters de plus de 40 pays.

Un fichage déguisé ? Ce dispositif nécessite de renseigner ses données personnelles (numéro de passeport, de téléphone portable, adresse mail...). De quoi laisser craindre un fichage systématisé de la part des autorités russes. "Le fichage, cela relève du domaine du fantasme parce qu'il n'y a pas vraiment de possibilité technique pour suivre les déplacements" des supporters, estime Ronan Evain pour qui les "vérifications sont assez sommaires". "D'ailleurs, des personnes interdites de stade en Russie ont réussi à en obtenir". "Cela permet de savoir qui est dans le stade, mais ce n'est pas uniquement pour la sécurité", plaide Alexeï Sorokine. "Mais bien sûr on saura qui sera au stade et s'il y a des criminels qui veulent entrer, il n'y aura pas de possibilité".

L'objectif : remplir les tribunes. Toutefois, un bon connaisseur du sujet affirme sous couvert d'anonymat qu'il n'y a "pas de corrélation technique entre le nom figurant sur le billet et celui sur la Fan ID", ce qui donnerait la possibilité d'entrer au stade avec "un billet acheté au noir". Raison très simple à cela: "l'intérêt de la Fifa est d'avoir des tribunes pleines, ce qui serait moins certain en mettant vraiment fin au marché noir".