Emmanuel Macron, le "président le plus populaire après Sarkozy et de Gaulle"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Un sondage Ifop, publié dimanche dans le JDD, montre qu'Emmanuel Macron et Edouard Philippe bénéficient d'une bonne cote de popularité auprès des Français.

C'est le tout premier baromètre permettant de mesurer la cote de popularité d'Emmanuel Macron depuis son élection. Dimanche, le JDD a publié un sondage Ifop qui montre que, si le nouveau président de la République et son Premier ministre ne bénéficient pas d'un état de grâce, ils jouissent cependant d'une bonne image.

Le président le plus populaire derrière Sarkozy et de Gaulle. "On voit qu'Emmanuel Macron et Edouard Philippe bénéficient d'une cote de satisfaction extrêmement importante", indique Frédéric Dabi, le directeur général adjoint de l'Ifop. 62% des Français se disent en effet "satisfaits" qu'Emmanuel Macron soit président de la République, et 55% des Français interrogés se disent "satisfaits" de voir Edouard Philippe à Matignon. "Ce qui est intéressant, c'est de confronter cette popularité à l'Histoire. Emmanuel Macron apparaît comme le président le plus populaire, juste derrière Nicolas Sarkozy, qui obtenait 65% d'opinions favorables en mai 2007, et le général de Gaulle au début de la Ve république, qui en obtenait 67%", souligne Frédéric Dabi, au micro d'Europe 1 dimanche. "Ça bat en brèche l'idée d'une victoire par défaut à l'élection présidentielle", analyse-t-il.

Son image plus que son programme. "Ce qui est intéressant aussi, ce sont les raisons de cette très forte satisfaction", note Frédéric Dabi. Pour le spécialiste, ce qui fait cette popularité, c'est davantage "ce qu'est Emmanuel Macron, ce qu'il incarne, que son action et son programme". "Les Français insistent beaucoup sur la jeunesse du président (39 ans, ndlr), et le fait qu'il incarne le renouveau, la rupture, le renouvellement des personnes et des idées, après deux quinquennats qui ont été jugés ratés", estime le directeur général adjoint de l'Ifop.