Test de l’iPad Pro : une tablette plus puissante qu'un ordinateur

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Avec la dernière génération de son iPad Pro, Apple ambitionne de remplacer l’ordinateur. Est-ce vraiment possible ? Europe 1 a fait le test.

TEST

C'est la plus importante évolution de l’iPad depuis la présentation du premier modèle en 2010. L’iPad Pro cuvée 2018, présenté à New York à la fin du mois d’octobre et commercialisé depuis quelques jours, est indéniablement une évolution majeure de la tablette d’Apple. En reprenant certains éléments du design et certaines fonctions de l’iPhone X, la tablette professionnelle de la marque se rêve encore un peu plus en remplaçante de l’ordinateur. Mais peut-elle vraiment y arriver ? Europe 1 l’a testée.

Un design entièrement repensé

Comme sur les précédentes générations d’iPad Pro, Apple décline sa tablette en deux tailles. Le premier modèle de 11 pouces reprend le même encombrement que la génération passée de 10,5 pouces. Le second modèle conserve sa diagonale de 12,9 pouces pour une taille globale réduite de 25% et une épaisseur de moins de 6 millimètres (5,9mm). C’est ce modèle que nous avons eu l’occasion de tester plus longuement. Pour arriver à une telle réduction de l’encombrement, Apple a complètement repensé le design de l’iPad. Il s’inspire désormais de celui des iPhone XS et XR avec un écran recouvrant la quasi-totalité de la face avant. Résultat : alors que le grand modèle d’iPad Pro était jusqu’à présent assez compliqué à transporter et pas forcément très agréable à utiliser, il tient désormais bien mieux dans les mains et peut être emporté partout. Il combine de façon efficace grand écran et portabilité.

ipad Pro 1280OK

Les deux modèles sont équipés d’un écran LCD Liquid Retina, la même technologie que sur l’iPhone XR. Ce dernier est l’un des plus réussi du marché et offre des couleurs vives et un bon niveau de contraste. Sur le grand écran de 12,9 pouces de notre iPad de test, la définition de 2.732 x 2.048 pixels et le rendu de l’image est particulièrement agréable pour regarder des vidéos, naviguer sur Internet ou dessiner. La fluidité des images permises grâce au rafraîchissement plus rapide de l’écran (ProMotion) et l’adaptation des couleurs à l’environnement grâce à TrueTone constituent un vrai avantage sur la concurrence. D’autant que les quatre haut-parleurs offrent un très bon son.

Exit le bouton d’accueil, place aux gestes tactiles et à Face ID

Pour réduire les bordures au maximum, Apple a fait disparaître le bouton d’accueil. Il est remplacé par un système de navigation avec des gestes et par le système de déverrouillage par reconnaissance facile Face ID, le tout sans encoche dans l'écran. Apple a en effet réussi à placer les capteurs de la caméra TrueDepth nécessaires dans la bordure supérieure de l’écran. Cette dernière, d’une résolution de 7MPixels, permet de réaliser des selfies avec un effet de flou derrière le sujet. La découverte des gestes nécessaires à la navigation est intuitive. Comme sur les iPhone X, un glissement vers le haut permet de revenir à l’écran d’accueil depuis n’importe quelle application. D'autres gestes permettent d'accéder aux notifications ou au centre de contrôle.

Pour ce qui est du déverrouillage, Face ID fonctionne comme sur l’iPhone. Après un premier paramétrage nécessitant deux scans du visage, il déverrouille l’iPad Pro en un temps réduit. Surtout, iPad oblige, il fonctionne désormais aussi à l'horizontale. Lors de nos tests, nous n’avons rencontré quasiment aucune erreur. Lorsque l’utilisateur est trop éloigné ou qu’il couvre la caméra avec ses mains, un message d’alerte apparaît sur l’écran. Le système a cependant parfois plus de mal lorsque l’iPad est posé à plat sur une table ou lorsque quand il est utilisé avec son clavier posé sur des genoux. Il faut alors rentrer son code. Pour gagner du temps lorsque le clavier est connecté, un appui sur la barre espace permet d’ailleurs de déverrouiller l’iPad.

Plus puissant qu’un ordinateur

A l’intérieur, Apple a intégré un processeur A12X Bionic. Dérivé de celui des iPhone XS et XR, il est encore plus puissant. Plusieurs tests que nous avons effectués montrent qu’il est plus performant qu’un MacBook Pro, l’ordinateur portable haut de gamme d’Apple. Il est même plus puissant que 92% des ordinateurs vendus au dernier trimestre. A l’usage, on ressent en effet un véritable gain, tout est plus fluide. Malgré nos multiples tentatives, il semble impossible de prendre cet iPad Pro en défaut.

ipad pro AR

La puce Neural Engine intégrée et qui réalise des centaines de milliers d’actions à la seconde permet de découvrir de nouvelles fonctions d’intelligence artificielle. Dans le logiciel de retouche photo Pixelmator, il est ainsi possible de recadrer une image de manière intelligente ou d’améliorer ses couleurs simplement en appuyant sur un bouton, encore plus facilement que sur un ordinateur. L’arrivée d’une version complète de Photoshop et des autres logiciels de la suite Adobe sur l’iPad en 2019 devrait encore accentuer ces capacités. Les performances graphiques sont également en forte hausse pour les jeux vidéo et la réalité augmentée et permettent de découvrir des graphismes plus détaillés. La caméra arrière de 12MPixels gère d'ailleurs mieux les applications de réalité augmentée.

L’USB-C dans la bonne voie

Pour rapprocher encore plus l’iPad d’un ordinateur, le connecteur Lightning, utilisé pour la recharge, est remplacé par un port USB de type-C, le même que sur les Mac et les autres ordinateurs récents. Une avancée salutaire qui offre de nouveaux usages. Il devient possible de connecter un appareil photo pour récupérer ses images. On peut également brancher un moniteur externe pour dupliquer l’écran de l’iPad ou afficher des informations supplémentaires. Dans le logiciel de montage vidéo iMovie, l’utilisateur peut afficher son montage sur l’écran externe, tandis que l’iPad affiche la zone de montage. La possibilité de stocker jusqu’à 1To de données (sur le modèle le plus haut de gamme) est également un avantage pour l’iPad, mais on regrette que le modèle le moins cher n’embarque que 64Go.

Certaines fonctions manquent cependant encore à l’appel pour permettre à l’iPad de remplacer complètement un ordinateur. Il est impossible de lui connecter un disque dur ou une clé USB à l’iPad Pro. Il est également impossible d’afficher plusieurs logiciels les uns sur les autres, comme sur un ordinateur. Il faut se contenter d’un partage de l’écran entre deux applications. Enfin, la navigation dans les menus d’iOS 12, très simple à appréhender, ne permet pas totalement de remplacer les possibilités multiples d’un ordinateur.

L’Apple Pencil et le "Smart Keyboard", deux atouts

C’est d’autant plus regrettable qu’Apple propose deux accessoires qui peuvent faire de l’ombre à un ordinateur : la nouvelle génération de son stylet Apple Pencil (135 euros), et son nouveau clavier Smart Keyboard Folio (199 euros). Ce dernier, que nous avons utilisé pour écrire ce test, s’avère bien plus agréable à utiliser que le modèle précédent, avec des touches plus sensibles et la possibilité d’incliner l’iPad Pro à deux niveaux différents. L’un sera parfait sur une table, tandis que l’autre est plus adapté pour un usage sur les genoux.

Pencil iPad

De son côté, le nouvel Apple Pencil, tient mieux en main avec son design proche de celui d’un crayon de bois. La possibilité de l’aimanter sur le côté droit de l’iPad pour le recharger et éviter de le perdre est également beaucoup plus logique et pratique que le précédent système qui le faisait dépasser de l’iPad. Enfin, la surface tactile qui permet de changer d’outil (passer du crayon à la gomme par exemple), simplement en tapotant deux fois sur le crayon fait gagner un temps précieux lorsque l’on prend des notes ou que l’on dessine.

Notre avis

Soyons clair, l’iPad Pro cuvée 2018 est la tablette parfaite, la meilleure du marché. La qualité de son écran, son ergonomie et sa puissance impressionnante mettent une claque à la concurrence. Avec ses nombreux ajouts logiciels et techniques, elle se rapproche encore un peu plus d’un ordinateur. Elle ravira ceux qui utilisent ce dernier pour de la bureautique ou aiment jouer aux jeux vidéo. Elle reste cependant en retrait pour des usages plus poussés en raison des limitations de son système d’exploitation, iOS. Lorsqu’iOS sera prêt, l’iPad Pro 2018 aura tout d’un vrai ordinateur.

Apple iPad Pro 12,9 pouces, 64Go à 1To, à partir de 1.119 euros, déjà disponible
Apple iPad Pro 11 pouces, 64Go à 1To, à partir de 899 euros, déjà disponible