Netflix, "Fortnite" : les applications délaissent l'App Store et le Google Play

, modifié à
  • A
  • A
Netflix, ici son patron Reed Hastings, ne permet plus l'abonnement via l'App Store.
Netflix, ici son patron Reed Hastings, ne permet plus l'abonnement via l'App Store. © ROBYN BECK / AFP
Partagez sur :
Plusieurs développeurs d'applications ne souhaitent plus payer les commissions de l'App Store ou risquer les problèmes de sécurité du Google Play.

Netflix, Fortnite et Spotify ont un point commun : ils aimeraient se passer de l'App Store d'Apple et du Google Play, les magasins d'applications sur lesquels les utilisateurs de smartphones peuvent télécharger leurs programmes. Depuis quelques semaines, ils sont en effet de plus en plus nombreux à essayer de passer outre. Le studio Epic Games, créateur du jeu à succès Fortnite, a par exemple décidé de ne pas proposer son titre sur le Play Store. Quant à Netflix, il ne permet désormais plus à ses utilisateurs de s'abonner grâce à iTunes, a repéré TechCrunch.

Le but : éviter les copies. Tous les développeurs n'ont pas les mêmes raisons de ne pas proposer leurs titres sur les magasins d'application. Epic Games a par exemple décidé de proposer Fortnite sur iOS pour les iPhone, mais ne le fait pas sur le Google Play. En cause : le risque de copie et de bidouillage des utilisateurs qui pourraient récupérer le fichier de base de l'application. Une fois ce fichier téléchargé, un utilisateur averti peut ainsi effectuer des modifications dans le fonctionnement du jeu ou accéder à des parties confidentielles, ce qui n'est pas possible sur Android. Résultat : Fornite sera uniquement proposé via l'application d'Epic ou sur le Game Launcher des smartphones Samsung.

Netflix ne veut pas partager ses revenus. Netflix, lui, ne veut plus partager ses revenus avec Apple. La marque à la pomme prélève en effet une commission de 15% - contre 30% précédemment - sur tous les achats effectués par ses utilisateurs sur les iPhone et iPad. Les nouveaux utilisateurs qui s'abonnaient à Netflix depuis leur smartphone ou leur tablette Apple rapportaient donc moins au site de SVOD que ceux qui s'abonnaient sur le site web. Pour ne plus avoir ce problème, Netflix a donc décidé de supprimer la possibilité de s'abonner pour les clients de 33 pays, dont la France et la Belgique. Les utilisateurs qui souhaitent souscrire à un abonnement son redirigés vers le site mobile de Netflix.

Apple pourrait cependant interdire cette pratique proscrite par le règlement de l'App Store. "Les applications ne peuvent pas inclure des boutons, des liens externes ou toute autre technique qui dirigent les clients vers des mécanismes d'achats autres que l'achat dans l'application", indique la firme dans ses directives. 

Spotify pionnier en la matière. Netflix n'est toutefois pas le premier à arrêter de proposer à ses utilisateurs de s'abonner via son application. Le service de streaming musical Spotify ne le permet non plus depuis 2016.

Pour les applications, la décision de passer outre les magasins d’applications reste toutefois difficile à prendre. Leur nombre d'utilisateurs très élevé constitue un véritable manque à gagner en cas d'absence.