Harcèlement scolaire : pourquoi Facebook lance-t-il un "Club des parents connectés" ?

  • A
  • A
Facebook Harcèlement 3:12
Facebook lance une initiative pour expliquer aux parents les usages numériques de leurs enfants. © Pixabay" data-image-id="56254152-1">
Partagez sur :
Facebook France a annoncé jeudi le lancement du "Club des parents connectés", un groupe dédié aux questions liées à la parentalité et la vie numérique. Invitée d'Europe 1, la directrice de la communication de Facebook, Michelle Gilbert, revient sur la création de cet outil, pensé pour lutter contre le harcèlement en ligne.
INTERVIEW

La nouvelle a été communiquée jeudi matin, à l'occasion de la première journée mondiale du harcèlement en ligne : Facebook France a annoncé le lancement du tout premier "Club des parents connectés". "On veut créer un espace pour aider les parents, parce que c'est leur rôle de parents d'accompagner les enfants", avance sur Europe 1 Michelle Gilbert, directrice de la communication de Facebook France. Elle en explique l'ambition et le fonctionnement au micro de Philippe Vandel, en compagnie de Justine Atlan, directrice de l’association E-Enfance, associée à ce projet.

Les parents, "parfois totalement dépassés"

À l'heure où environ 700.000 enfants sont harcelés chaque année dans le primaire et le secondaire, "le rôle de réseaux sociaux comme Facebook et Instagram est d'être un acteur responsable et de proposer une pédagogie, non seulement pour les éducateurs et pour les enfants, mais aussi pour les parents", qui sont "parfois totalement dépassés" par les nouveaux usages numériques, défend Michelle Gilbert.

Le réseau social a donc lancé ce "nouveau Club de parents connectés", qui consiste en "un espace où les parents peuvent venir parler avec les experts, parler entre eux, mieux comprendre les usages que leurs enfants ont aujourd'hui de tous les outils", des smartphones, des groupes Facebook ou encore des jeux vidéo. "On va pouvoir trouver des informations, des ressources ou des tutoriels", présente la responsable. 

Des "cafés virtuels"

Mais la connexion entre les parents se veut aussi plus directe, avec des "cafés virtuels" rendus indispensables en période de confinement. Ces "moments de convivialité" ont pour but de faire communiquer les parents entre eux, ainsi qu'avec des experts. "Combien de temps est ce qu'il faut passer devant les écrans ? Comment détecter un comportement bizarre de mon enfant ? Comment parler de harcèlement en ligne ? Toutes ces questions peuvent être abordées", assure Michelle Gilbert, qui veut mettre aussi l'accent sur les "utilisations positives" des outils numériques.

Facebook, souvent accusé de ne pas agir suffisamment pour limiter le harcèlement en ligne, affiche un visage volontariste sur cette question : "En plus du 'Club de parents connectés', nous lançons également un site, 'En ligne et en sécurité'. Sur ce site, vous avez des ressources pour les parents et les éducateurs, mais aussi pour les enfants, qu'ils soient harceleurs ou harcelés", explique Michelle Gilbert.

>> Retrouvez l'intégralité de l'interview de Michelle Gilbert et Justine Atlan dans "Culture Médias" ci-dessous :