CES 2019 : que fera-t-on dans la voiture autonome ?

  • A
  • A
Panasonic a présenté au CES de Las Vegas son projet d'habitacle pour les voitures autonomes.
Panasonic a présenté au CES de Las Vegas son projet d'habitacle pour les voitures autonomes. © DAVID MCNEW / AFP
Partagez sur :
Faire une sieste, jouer aux cartes, regarder une série… Impossibles aujourd'hui pour l'ensemble des personnes à bord d'un véhicule, ces activités seront offertes à tous les passagers des voitures autonomes.
DEPUIS LE CES

"Puisque les gens ne conduisent pas, il va bien falloir qu'ils fassent quelque chose !" L'évidence est lâchée par Fabien Roth, directeur de Panasonic Automotive, la division consacrée à l'automobile connectée de la firme japonaise. Lors de l'émission spéciale d'Europe 1 en direct du CES 2019 à Las Vegas, mardi soir, il s'est penché sur ce que feront les passagers des voitures autonomes.

Quatre "nouvelles" activités. Pour lui, "il y a quatre axes" ou catégories d'activités que les passagers de ces véhicules pourront explorer dans l'habitacle, quand monter à bord d'une automobile autonome sera vraiment démocratisé :

  • travailler et s'isoler pour passer des appels
  • se divertir et profiter de contenus audio et vidéo
  • socialiser avec les autres passagers sans se concentrer sur la route
  • se reposer

Pour chaque activité, il s'agit donc de permettre aux gens "de retrouver une atmosphère qui les met en confiance", selon Fabien Roth. Les voitures autonomes seront donc équipées de techniques de réduction du bruit pour téléphoner dans le calme, par exemple, et les sièges pourront se tourner pour recréer l'ambiance d'une tablée dans l'habitacle, à l'image de l'intérieur d'un camping-car.

Netflix pour tout le monde ? Côté contenus, les anciens conducteurs et conductrices auront la possibilité de se concentrer à 100% sur un podcast à écouter ou une série à visionner avec du temps en plus, au point qu'Audi parle d'une "25ème heure" libérée pour les passagers. La firme allemande a d'ailleurs dévoilé au CES de Las Vegas son projet de média en réalité augmentée à destination des voitures du futur, en alliance avec Walt Disney.

Cette annonce intervient trois ans après l'officialisation d'un partenariat entre Volvo, Ericsson et Netflix pour le streaming de vidéos dans les véhicules sans conducteurs. En France, Renault est entré au capital du magazine Challenges pour proposer des nouveaux contenus numériques aux passagers de ses futures voitures autonomes.

La voiture, future vitrine sur roues. De nouveaux services vont aussi voir le jour grâce à ces voitures autonomes. "Si vous faites du shopping en ligne et que vous voulez voir un produit, vous aurez un showroom mobile qui se déplacera et arrivera dans un quartier", anticipe Fabien Roth, de Panasonic, comme une véritable vitrine sur roues.

Pas que des gagnants. N'y aura-t-il donc que des gagnants avec la voiture sans conducteur ? Pas vraiment, à en croire les auteurs d'une étude américaine de l'Université de Surrey sur l'impact de cette technologie :

  • Les restaurants seront touchés par cette évolution, car les passagers pourront manger à bord sans avoir besoin de descendre du véhicule.
  • Les hôtels connaîtront une baisse de la fréquentation avec la possibilité de dormir tout en se déplaçant.
  • Les taxis auront sans doute moins de monde à transporter si leurs passagers choisissent de se déplacer avec leur propre voiture qu'ils n'auront plus besoin de conduire.
Europe 1
Par Thibaud Le Meneec, avec François Geffrier et Grégoire Martinez, à Las Vegas (États-Unis)