Tour de Pologne : Groenewegen suspendu par son équipe après l'accident avec Jakobsen

  • A
  • A
Groenewegen
Groenewegen a exprimé ses remords après l'accident de Jakobsen © Jeff PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Dylan Groenewegen, vient d'être provisoirement suspendu par sa formation Jumbo-Visma. Le coureur a entraîné la chute de Fabio Jakobsen, mercredi, lors du Tour de Pologne. Il sera jugé en commission disciplinaire par l'Union cycliste internationale.

Déjà sous la menace de sanction de l'Union cycliste internationale, le coureur cycliste Dylan Groenewegen, vient d'être suspendu par son équipe Jumbo-Visma. Mercredi, lors du Tour de Pologne, il a contribué à la chute de Fabio Jakobsen. Ce dernier est resté deux jours dans le coma.

Suspendu en attendant la décision de l'UCI

Jumbo-Visma a donc décidé de mettre de côté le sprinteur néerlandais après l'accident de son compatriote Fabio Jakobsen. "Nous avons décidé que Dylan ne participerait plus à des courses jusqu'à ce que l'Union cycliste internationale ait pris une décision au sujet de l'incident", explique la formation dans un communiqué, vendredi.

Cette suspension intervient après la lourde chute de Jakobsen, peu avant la ligne d'arrivée de la première étape du Tour de Pologne, mercredi à Katowice. Le champion en titre des Pays-Bas a été tassé par Dylan Groenewegen dans un sprint à pleine vitesse, en faux-plat descendant, et a été projeté par-dessus les barrières. La fédération internationale a condamné "fermement le comportement dangereux" de Groenewegen. Après avoir franchi la ligne le premier, il a ensuite été disqualifié par le jury des commissaires. 

Deux jours de coma artificiel pour Jakobsen

Dans un tweet, Dylan Groenewegen avait exprimé ses remords, jeudi. "Je trouve terrible ce qui s’est passé hier. Je ne trouve pas les mots pour décrire à quel point je suis désolé pour Fabio et les autres qui sont tombés ou ont été touchés. Pour le moment, la santé de Fabio est la chose la plus importante. Je pense à lui, constamment." 

Jakobsen a passé deux jours dans un coma artificiel, dont il est sorti vendredi. Après l'accident, son pronostic vital était engagé comme l'a expliqué le médecin de la course évoquant "une perte de sang énorme et d'importantes blessures". Groenewegen, lui, a été opéré pour une clavicule cassée.