Tour de France : "C'est du jamais-vu", estime Andy Schleck à propos de Julian Alaphilippe

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Vainqueur du Tour de France 2010, Andy Schleck est impressionné par les performances de Julian Alaphilippe, vainqueur vendredi du contre-la-montre de Pau.
RÉACTION

La performance de Julian Alaphilippe lors du contre-la-montre de Pau, vendredi, sur le Tour de France, a impressionné tout le monde, y compris les anciens vainqueurs de la Grande Boucle, comme le Luxembourgeois Andy Schleck.

"Ce qu'il est en train de montrer, c'est exceptionnel", a confié au micro d'Europe 1, dans Le Club Tour, le gagnant de l'édition 2010. "Pour moi, c'est du jamais-vu. Il peut gagner au sprint dans les petits groupes, il peut gagner dans la montagne, sur ce qu'il a montré jusqu'ici (Alaphilippe avait terminé 6ème à La Planche des Belles Filles, le 11 juillet, ndlr), il peut gagner un contre-la-montre du Tour de France, qui est la 13ème étape (soit après autant de jours de courses et de fatigue accumulée, ndlr), c'est vraiment un talent exceptionnel qui est en train de créer une histoire."

Entendu sur europe1 :
Même s'il perd du temps, je pense qu'il peut encore garder le Maillot jaune samedi

Alaphilippe, qui compte désormais 1'26" d'avance sur le Britannique Geraint Thomas (Ineos), peut-il continuer à écrire cette histoire, samedi, et conserver son Maillot jaune, au sommet du Tourmalet, terme de la 14ème étape ?

"Je pense que c'est faisable", estime Andy Schleck, dernier vainqueur d'étape au sommet du géant des Pyrénées, en 2010. "Si on prend ces données aujourd'hui (vendredi) en watts, et s'il réussit à faire ça demain (samedi) au Tourmalet, je pense qu'il peut accompagner les meilleurs. C'est sûr que ce sera autre chose. C'est l'un des cols les plus durs du Tour 2019. Il a une bonne avance et même s'il perd du temps, je pense qu'il peut encore garder le Maillot jaune."

Et peut-il le garder jusqu'aux Champs-Élysées, le 23 juillet prochain ? "Et pourquoi pas ? J'aime bien les surprises. Donc je vais dire Alaphilippe en jaune à Paris", conclut celui qui reste, à ce jour, le dernier coureur francophone à avoir remporté la Grande Boucle.