Tour de France : Julian Alaphilippe gagne le contre-la-montre et conforte son Maillot jaune !

, modifié à
  • A
  • A
Julian Alaphilippe a remporté le troisième contre-la-montre de sa carrière, vendredi, à Pau.
Julian Alaphilippe a remporté le troisième contre-la-montre de sa carrière, vendredi, à Pau. © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Sensation à Pau ! Julian Alaphilippe a non seulement conservé son Maillot jaune mais il a aussi accru son avance en remportant l'étape contre-la-montre, vendredi.

On le savait capable de grande performance en contre-la-montre. Mais de là à voir Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) mettre à l'amende le vainqueur sortant du Tour, le Britannique Geraint Thomas (Ineos), il y avait un pas que peu d'observateurs étaient prêts à franchir, vendredi, avant le chrono de Pau, le seul de ce Tour de France 2019. Et pourtant. Le n°1 mondial, déjà vainqueur d'étape à Épernay et brillant dans La Planche des Belles Filles dans les Vosges, a écrasé la concurrence, vendredi, en bouclant l'exercice de 27,2 kilomètres en 35 minutes tout rond. À l'arrivée, Alaphilippe devance le grand favori de cette étape, Geraint Thomas, de 14 secondes, et le gros rouleur belge Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) de 36 secondes.

Pinot dans les temps, Bardet loin du compte

Parmi les favoris à la victoire dans le Tour de France, le Colombien Rigoberto Uran (EF Education First, 4ème à 36") et l'Australien Richie Porte (Trek-Segafredo, 5ème à 45"), qui avaient été tous les deux piégés dans le coup de bordure d'Albi, s'en sortent le mieux. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 7ème de l'étape à 49 secondes seulement, limite bien la casse lui aussi. En revanche, Romain Bardet a sans doute perdu tout espoir de faire une place au classement général final. Le grimpeur de l'équipe AG2R-La Mondiale, qui avait fait le choix de changer de vélo à mi-parcours, s'est classé 39ème de cette étape, à 2'26". Il est désormais 17ème au général, à plus de cinq minutes d'Alaphilippe (+5'46") et à plus de quatre minutes de Thomas (+4'20").

Bernal distancé par Thomas

Si l'on considère qu'Alaphilippe ne sera pas assez costaud pour résister en montagne (cela reste à prouver évidemment), Thomas fait évidemment la très bonne opération du jour en vue de la victore finale à Paris. Le Britannique dispose désormais de 48 secondes de marge sur le Néerlandais Steven Kruisjwijk (Jumbo-Visma), 6ème de l'étape vendredi, et 1'26" d'avance sur son équipier colombien Egan Bernal, annoncé comme un vainqueur potentiel lui aussi. L'Espagnol Enric Mas, équipier d'Alaphilippe chez Deceuninck-Quick Step, complète ce top 5 (4ème à 2'44") avant la première grande étape de montagne de ce Tour de France, qui partira de Tarbes et qui arrivera au redoutable Tourmalet, premier col hors catégorie de ce Tour 2019.

Sévère chute pour Wout van Aert. Vainqueur d'étape à Albi lundi, le Belge Wout van Aert (Jumbo-Visma) a été victime d'une chute spectaculaire lors du contre-la-montre. Le champion de Belgique de la spécialité, en lice pour signer le meilleur temps, a heurté une banderole publicitaire accrochée à une barrière dans un virage à droite, dans le dernier kilomètre. Touché visiblement à la jambe droite et contraint à l'abandon, le champion du monde de cyclo-cross, a été évacué par ambulance. L'Allemand Maximilian Schachmann (Bora Hansgrohe) est également allé au sol et ne repartira pas samedi. Le champion d'Allemagne, qui a franchi courageusement la ligne d'arrivée, souffre de trois os fracturés dans la main gauche.