Tennis-Doha : victoire et 7ème titre pour Gaël Monfils

, modifié à
  • A
  • A
Gaël Monfils a profité du forfait de l'Autrichien Dominic Thiem en demi-finale.
Le trophée du tournoi a été remis à Gaël Monfils par Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG. © KARIM JAAFAR / AFP
Partagez sur :

Le Français Gaël Monfils s'est imposé en finale du tournoi ATP de Doha, samedi, en battant en finale Andrey Rublev.

Le Français Gaël Monfils a remporté le 7ème titre de sa carrière sur le circuit ATP de tennis en battant facilement en finale de l'Open de Doha le Russe Andrey Rublev, 6-2, 6-3, samedi.

Monfils avait bénéficié d'une wild-card. Âgé de 31 ans, Monfils, 46ème mondial, avait bénéficié d'une wild-card pour jouer ce tournoi où il était déjà arrivé trois fois en finale. Le Français avait raté la finale de la Coupe Davis et fait une pause de quatre mois en raison d'une blessure à un genou. Il a donc fait honneur à cette invitation et profité aussi, en demi-finales, du forfait de l'Autrichien Dominic Thiem, tête de série mais victime d'une forte fièvre.

Match bouclé en une heure. Arrivé reposé pour affronter Rublev, mieux classé que lui, Monfils ne lui a laissé aucune chance, en s'appuyant sur son service, et a bouclé cette finale victorieuse en une petite heure. En termes de statistiques, il en est désormais à sept titres pour 21 finales, la dernière (perdue) remontant à Eastbourne, sur gazon, en juin 2017. 

Simon vainqueur en Inde quelques heures plus tôt. Le trophée, son premier depuis le tournoi de Washington en juillet 2016, lui a été remis par Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, son club de football préféré, et de la Fédération qatarienne de tennis. Cette victoire de Monfils vient s'ajouter, quelques heures plus tard, à la renaissance de Gilles Simon au tournoi de Pune, en Inde, bouclée par un succès en finale, en deux sets lui aussi, contre le Sud-Africain Kevin Anderson (7-6[4], 6-2).