Six nations : le XV de France prêt à affronter une Irlande "plus dangereuse que jamais"

, modifié à
  • A
  • A
Rugby Fickou 0:45
Gael Fickou lors d'une session d'entrainement du XV de France en février 2021. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Le Tournoi des Six nations se poursuit dimanche avec un match Irlande-France programmé à 16 heures. Une rencontre d'autant plus importante pour le XV de France qu’en cas de victoire, il éliminerait les Irlandais de la course au titre. L'équipe de Fabien Galthié a hâte d'en découdre.

C'est un premier grand rendez-vous pour la victoire finale au Tournoi des Six nations. A 16h dimanche, les Bleus affronteront l'équipe d'Irlande à Dublin. Après une victoire convaincante en Italie 50-10, le groupe de Fabien Galthié aura cette fois face à lui une opposition plus relevée. Ce match est d’autant plus important pour le XV de France qu’en cas de victoire, il éliminerait les Irlandais de la course au titre, l’équipe ayant déjà perdu un match face au pays de Galles.

Objectif double

L'objectif des Bleus est donc double : bien se placer au classement et écarter un rival direct. Mais attention, prévient le centre Gaël Fickou, l’Irlande blessée est encore plus dangereuse. "C’est à l’extérieur, c’est un gros match, ils ont perdu la semaine dernière donc on sait qu’ils vont nous attendre. C’est l’une des meilleures équipes européenne depuis 10 ans. Tant mieux pour nous parce qu’on adore relever des défis, c’est pour ça qu’on joue au rugby. On a hâte d’y être", affirme-t-il au micro d'Europe 1.

Des Irlandais revanchards, voilà qui ravit les Bleus. Leur état d'esprit semble avoir évolué au cours des derniers mois. Les joueurs courent désormais vers la difficulté, aiment les défis et n’ont plus peur. Au contraire, ils ont envie d’en découdre dans l’adversité, conscients que cela ne rendra leur victoire que plus belle. 

"Nous sommes revenus", assure Fabien Galthié

"Il faut se préparer à vivre ce match avec le plus de solidité et de densité possible", souligne l'entraineur du XV de France, Fabien Galthié. Il est persuadé que son équipe, "revenue" dans le haut du classement, peut encore progresser. "Ce qui compte c’est le résultat. Nous avons gagné huit matchs sur dix et nous allons être meilleurs encore. Nous sommes déjà meilleurs que l’an passé et nous avons encore de la marge de manœuvre. Nous sommes revenus puisque nous sommes classés quatrièmes parmi les quatre meilleures nations du monde. Et nous cherchons à continuer à avancer."

Europe 1
Par Simon Ruben, édité par Laetitia Drevet