Rugby-Top 14 : Bordeaux-Bègles se sépare de son manager Rory Teague

, modifié à
  • A
  • A
Teague, 33 ans, était arrivé à Bordeaux comme entraîneur des lignes arrières en 2017.
Teague, 33 ans, était arrivé à Bordeaux comme entraîneur des lignes arrières en 2017. © NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :
Cela s'est fait d'"un commun accord", a précisé lundi dans un communiqué la direction du club. 

Le manager anglais Rory Teague et le club de rugby de Bordeaux-Bègles ont "mis fin à leur collaboration d'un commun accord", a annoncé lundi l'UBB dans un communiqué sans précisions sur les raisons de cette séparation.

L'intérim assuré par Joe Worsley. Teague, 33 ans, arrivé à Bordeaux comme entraîneur des lignes arrières en 2017, avait été promu manager après le départ à la tête de l'équipe de France de Jacques Brunel début janvier 2018. C'est l'Anglais Joe Worsley, le plus ancien entraîneur du club en charge de la défense, qui assurera l'intérim. Sous contrat jusqu'en 2021, il sera resté moins d'un an à la tête du club présidé par Laurent Marti et actuellement 8ème de Top 14. Son départ est une surprise même s'il intervient après une déroute à Toulouse (40-0).

Un jeune entraîneur. Teague, ancien demi d'ouverture qui a évolué quatre saisons en Pro D2 plutôt anonymement de 2007 à 2011, avait bifurqué jeune vers le management. D'abord auprès des jeunes des Saracens, puis des U20 anglais, il avait été repéré par le sélectionneur anglais Eddie Jones qui lui avait confié le secteur technique (skills) du XV de la Rose lors de la saison 2016-2017.

Ses méthodes divisaient le club. Sa nomination au poste de manager de l'UBB n'avait pas fait l'unanimité au sein du club girondin. Les méthodes de travail et l'autorité de ce "surdoué" comme le qualifiait Laurent Marti, avaient souvent été décriées, jusqu'à se mettre une partie de son vestiaire à dos. Durant l'intersaison, avec l'aval de son président, il s'était attaché à professionnaliser les structures du club, en réorganisant tous les secteurs et en faisant appel à Luke Narraway, ancien 2ème ligne international anglais, pour prendre en charge les avants.