Rugby : la Française Jessy Trémoulière et l'Irlandais Jonathan Sexton élus joueurs de l'année

, modifié à
  • A
  • A
L'Irlandais Jonathan Sexton et la Française Jessy Trémoulière ont été élus meilleurs joueurs de l'année, dimanche, à Monaco.
L'Irlandais Jonathan Sexton et la Française Jessy Trémoulière ont été élus meilleurs joueurs de l'année, dimanche, à Monaco. © YANN COATSALIOU / AFP
Partagez sur :
La Française Jessy Trémoulière, 26 ans et 38 sélections, a été sacrée meilleure joueuse de l'année, dimanche, à Monaco. Chez les hommes, c'est l'Irlandais Jonathan Sexton qui a reçu ce titre.

L'arrière française Jessy Trémoulière, héroïne du Grand Chelem français dans le Tournoi des six nations, a été élue meilleure joueuse de l'année dimanche à Monaco lors des World Rugby Awards, une première pour le rugby français. de son côté, l'ouvreur irlandais Jonathan Sexton, qui a mené le XV du Trèfle au Grand Chelem dans le Tournoi des six nations, a été élu meilleur joueur de l'année.

Trémoulière préférée à la capitaine néo-zélandaise

Jessy Trémoulière, première Française à décrocher cette distinction, a été préférée à trois autres Bleues : la demi de mêlée Pauline Bourdon, la troisième ligne aile (et capitaine) Gaëlle Hermet et la deuxième ligne Safi N'Diaye, ainsi qu'à la capitaine des championnes du monde néo-zélandaises Fiao'o Fa'amausili, qui vient de prendre sa retraite après la défaite historique des Black Ferns face à la France (30-27).

Artisane de la victoire contre l'Angleterre. Actuellement blessée, Trémoulière (38 sélections) n'a pu prendre part à Grenoble à ce succès inédit des Bleues face aux quintuples championnes du monde. Elle a en revanche été l'héroïne de l'autre match de l'année des Françaises, dans ce même Stade des Alpes, en mars : son essai à la dernière minute a offert une victoire de prestige face à l'Angleterre (18-17) qui a ouvert les portes du Grand Chelem aux Bleues, une semaine plus tard, au pays de Galles.

Une année réussie pour le rugby féminin. Cette distinction vient clôturer une année de rêve pour le rugby féminin français qui, outre le Grand Chelem et les deux succès de prestige à Grenoble face aux deux meilleures nations mondiales, a décroché à San Francisco une médaille d'argent historique lors de la Coupe du monde de rugby à VII.

Une joueuse polyvalente. Originaire de Brioude, en Haute-Loire, et âgée de 26 ans, Jessy Trémoulière, qui peut également jouer ouvreuse, postule à l'équipe de France à XV comme à VII, comme nombre d'autres internationales françaises aux capacités athlétiques suffisantes pour évoluer dans ces deux disciplines exigeantes.

Jonathan Sexton succède à Beauden Barrett

Le meneur de jeu du Leinster, Jonathan Sexton, également champion d'Europe avec sa province, succède à son vis-à-vis et rival néo-zélandais Beauden Barrett, sacré en 2016 et 2017, au titre de meilleur joueur de l'année. Les deux meilleurs n°10 du monde se départageront collectivement et individuellement en 2019 lors de la Coupe du monde au Japon, pour laquelle l'Irlande fait désormais office d'outsider n°1 face aux doubles champions du monde en titre néo-zélandais.

Une consécration pour Sexton. À 33 ans, Johnny Sexton a tout raflé en 2018, en sélection comme en club, et cette distinction personnelle, qui était attendue par tous les observateurs, vient achever une année de rêve pour le rugby irlandais. Sexton (84 sélections) a commencé l'année par un drop de plus de 50 mètres pour permettre à l'Irlande d'arracher la victoire en France (15-13), alors qu'il s'étirait encore quelques secondes plus tôt. Un mois plus tard, le XV du Trèfle décrochait le Grand Chelem, qui plus est face à l'Angleterre, à Twickenham, et le jour de la Saint-Patrick.

L'Irlande n'a perdu qu'un seul match cette année, en Australie, lors d'une tournée de juin dont elle est néanmoins sortie victorieuse face aux Wallabies. Elle a aussi réalisé un sans-faute lors des tests d'automne, avec en apothéose une première victoire sur le sol irlandais face à la Nouvelle-Zélande (16-9). Outre la Coupe d'Europe, Sexton et le Leinster ont également raflé le Pro 14, leur championnat domestique.

À Monaco, l'ex-joueur du Racing 92 (2013-2015) n'a pu prononcer son discours de remerciements en raison d'une extinction de voix. C'est le capitaine de l'Irlande, le talonneur Rory Best, qui l'a lu à sa place. Best a également recueilli pour sa sélection le titre d'équipe de l'année, et celui d'entraîneur de l'année pour son sélectionneur Joe Schmidt, absent dans la principauté.

World Rugby Awards 2018 :

- Joueur de l'année : Jonathan Sexton (IRL)
- Meilleure joueuse de l'année : Jessy Trémoulière (FRA)
- Equipe de l'année : Irlande
- Entraîneur de l'année : Joe Schmidt (NZL-IRL)
- Révélation de l'année : Aphiwe Dyantyi (AFS)
- Essai de l'année : Brodie Retallick (NZL) le 18 août contre l'Australie (38-13)
- Arbitre de l'année : Angus Gardner (AUS)
- Joueur à VII de l'année : Perry Baker (USA)
- Joueuse à VII de l'année : Michaela Blyde (NZL)