NBA : Toronto sacré champion pour la première fois de son histoire

, modifié à
  • A
  • A
Kawhi Leonard, auteur de 22 points et 6 rebonds dans ce match 6, a été sacré MVP des finales.
Kawhi Leonard, auteur de 22 points et 6 rebonds dans ce match 6, a été sacré MVP des finales. © Lachlan Cunningham / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Les Toronto Raptors ont mis fin à la série de victoires des Warriors de Golden State au bout du match 6 des finales NBA, 114-110. 

Toronto a été sacré pour la première fois de son histoire champion NBA après sa victoire 114 à 110 sur le parquet de Golden State, jeudi.

Les Raptors ont remporté la finale 2019 sur le score de quatre victoires à deux au terme d'un match 6 palpitant. Leur sacre est une première pour une équipe non-américaine. Toronto a dû attendre les deux dernières minutes pour prendre l'ascendant en s'offrant six points d'avance (108-102), mais Golden State, pourtant décimé par les blessures, s'est battu jusqu'au bout. Son meneur-vedette Stephen Curry aurait pu donner la victoire à son équipe et arracher un septième et dernier match, mais il a trop forcé sa tentative de shoot à trois points à dix secondes de la fin du temps réglementaire.

Kawhi Leonard, MVP des finales

Golden State, déjà privé de son meilleur marqueur Kevin Durant, avait perdu durant le 3e quart-temps Klay Thompson qui s'est blessé au genou gauche sur un contre vigoureux de Danny Green. Les Warriors semblaient alors sur le point de prendre l'ascendant (85-80), mais sans Thompson (30 pts en 32 minutes) et avec Curry, en panne de réussite (21 pts, 6 sur 17 au tir), ils ont craqué dans le final. Le sacre de Toronto doit beaucoup à Kawhi Leonard, son ailier sacré meilleur joueur (MVP) de la finale 2019. Il a inscrit jeudi 22 points, dont les deux derniers lancers francs à la dernière seconde. C'est la deuxième fois qu'il reçoit cette distinction, la première remontant à 2014 avec les San Antonio Spurs de Tony Parker