Ligue des Champions : 10 blessés et 5 interpellations après des bagarres entre supporters de l'OL et du Barça

, modifié à
  • A
  • A
Les supporters ont été blessés à proximité du Camp Nou, où doit avoir lieu mercredi soir le match entre le Barça et l'OL.
Les supporters ont été blessés à proximité du Camp Nou, où doit avoir lieu mercredi soir le match entre le Barça et l'OL. © JOSEP LAGO / AFP
Partagez sur :
Trois supporters de l'OL et deux du Barça ont été interpellés mercredi, à quelques heures du 8e de finale retour de la Ligue des Champions, a indiqué un porte-parole de la mairie.

Dix personnes ont été blessées et 5 interpellées mercredi après des bagarres ayant opposé supporters de l'Olympique lyonnais et du FC Barcelone avant le huitième de finale retour de la Ligue des Champions au Camp Nou, a appris l'AFP auprès de la mairie de Barcelone.

Les suspects transférés vers des centres de soins. Quatre heures avant le match, vers 17 heures, "cinq personnes ont été interpellées pour avoir participé à une bagarre", trois supporters de l'OL et deux du Barça, a indiqué un porte-parole de la mairie. Blessées dans la bagarre, elles ont été transférées vers des centres de soins pour être prises en charge, a-t-il ajouté.

Une heure avant, autour de 14h45 GMT, la police municipale a indiqué avoir porté secours près du Camp Nou à cinq supporters français ayant été attaqués par des fans locaux. Mais "les blessures ne présentaient aucun caractère de gravité", a assuré le porte-parole de la mairie. L'un deux avait été blessé à la tête et transporté à l'hôpital, pendant que les autres ont été aspergés de gaz poivre, à proximité du Camp Nou, le stade du club catalan. 

Les supporters lyonnais menacés par un groupe antifasciste. Vers 15 heures, de nombreux supporters lyonnais ont commencé à se réunir sur la place d'Artos. Alors que le cortège devait initialement se rendre au stade en partant de la place d'Osca, le club avait demandé un peu plus tôt à ses fans d'éviter cette place, "pour des raisons de sécurité". 

Comme le rapporte le site de Lyon Mag, un groupe antifasciste de Barcelone, "L'Assemblea de Barri de Sants", avait mis en garde contre "le passage d'un groupe d'ultras néonazis de l'Olympique lyonnais dans le quartier des Sants". Mentionnant "un groupe ouvertement fasciste et raciste, violent et dangereux", ces militants appelaient à empêcher la venue des supporters dans le quartier.