Ligue des champions : à Manchester, une victoire pour le PSG et pour Tuchel

, modifié à
  • A
  • A
PSG Thomas Tuchel OLI SCARFF / AFP 4:03
Thomas Tuchel et le PSG ont fait un grand pas vers les huitièmes de finale de la Ligue des champions. © OLI SCARFF / AFP
Partagez sur :
Le PSG a fait un grand pas vers la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en s’imposant sur la pelouse de Manchester United (3-1), mercredi soir. Une victoire aussi pour l’entraîneur allemand Thomas Tuchel, vivement contesté ces dernières semaines.
DÉCRYPTAGE

Thomas Tuchel est passé par toutes les émotions, mercredi soir. L’entraîneur allemand du PSG a longtemps souffert, comme toute son équipe sur la pelouse de Manchester United, avant de pouvoir savourer cette victoire compliquée (3-1) en phase de poules de la Ligue des champions. Avec ce succès, les Parisiens sont désormais idéalement placés pour se qualifier pour les huitièmes de finale : il ne leur suffira que d’un point contre l’Istanbul Basaksehir la semaine prochaine.

Un soulagement pour tout le club, et en particulier pour Thomas Tuchel, vivement critiqué ces dernières semaines après plusieurs mauvais résultats en Ligue 1 comme sur la scène européenne. Les consultants d’Europe 1 sont revenus sur le cas de l’entraîneur allemand dans le débrief du match, mercredi soir.

Des changements payants alors que le PSG souffrait

Alors non, tout n’a pas été parfait pour le PSG. Après 20 très bonnes premières minutes, ponctuées par l’ouverture du score de Neymar, les Parisiens ont été en grande difficulté et sont passés tout près d’être menés. Mais Marquinhos puis Neymar ont finalement libéré les champions de France, après une rencontre très tendue et difficile. "Il y a eu de la résistance, de l’abnégation. On peut être sceptique sur le coaching de Tuchel, mais ce soir il a trouvé une solution en faisant passer son équipe en 4-4-2", a jugé Jimmy Algérino, l’ancien latéral du PSG à la fin des années 1990.

Alors que le PSG souffrait en début de seconde période, Thomas Tuchel a en effet décidé de procéder à un double changement à la 65e minute avec les entrées d’Ander Herrera et Mitchel Bakker. "Ça a été une première solution, et les remplaçants ont fait une bonne entrée, comme Ander Herrera. Ca a permis de trouver des fautes et d’être meilleur dans la récupération du ballon", a poursuivi Jimmy Algérino.

"Un coaching intelligent"

Nabil Djelitt, journaliste à France Football, a lui aussi approuvé les choix de Thomas Tuchel. "Oui, c’était un coaching intelligent. Il a bien vu que son équipe prenait l’eau du côté gauche, avec Diallo. Il a fermé le côté en faisant rentrer Bakker, qui est latéral de formation. Ander Herrera a apporté du liant, de la qualité de passe. Il avait d’ailleurs été l’un des bons joueurs du Final 8 l’été dernier", a estimé notre consultant, qui tient tout de même à relativiser.

"Mais on peut aussi s’interroger sur certains choix, Di Maria aurait pu entrer plus tôt quand le PSG devait gagner. Ça a bien tourné en tout cas", a nuancé le journaliste. Thomas Tuchel, interrogé après la rencontre, s’est lui félicité du caractère montré par ses joueurs, tout en reconnaissant les difficultés de son équipe. "On a eu des phases avec beaucoup de qualité, d'autres durant lesquelles on a souffert. Mais on n'a jamais arrêté de rester ensemble, on a toujours joué avec solidarité", a déclaré le coach allemand, qui a dissipé les nuages qui s’accumulaient au-dessus de sa tête. Pour le moment.