Ligue 1 : l'OM annonce le départ de son directeur sportif Andoni Zubizarreta

, modifié à
  • A
  • A
Andoni Zubizarreta OM NICOLAS TUCAT / AFP
Andoni Zubizarreta va partir à la fin de la saison. © NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :
Le directeur sportif de l'OM Andoni Zubizarreta quittera le club à la fin de la saison. Son départ pourrait également entraîner celui du coach portugais André Villas-Boas, grand artisan de la deuxième place et de la qualification en Ligue des champions des Marseillais en Ligue 1. 

L'OM pourrait connaître une intersaison (très) agitée. Le club marseillais a annoncé jeudi soir le départ de son directeur sportif, l'Espagnol Andoni Zubizarreta, un an avant la fin de son contrat. "L'OM annonce la départ, d'un commun accord, d'Andoni Zubizarreta", est-il écrit dans le communiqué du club, précisant que "le recrutement d'un directeur général chargé du football est en cours", pour le remplacer.

Conséquence : le doute plane désormais sur l'avenir de l'entraîneur André Villas-Boas, qui avait lié son sort à celui de "Zubi". Le coach portugais, adoré par les fans, a permis à l'OM de terminer à une inattendue deuxième place de Ligue 1, qualificative pour la Ligue des champions.

 

Vers un départ de Villas Boas 

Arrivé à l'automne 2016 peu après le rachat du club par Frank McCourt, l'ancien directeur sportif du FC Barcelone a contribué à structurer le club, notamment au niveau du centre de formation, mais son action sur le mercato n'a pas toujours été couronné de succès, comme les "flops" Patrice Evra et Kostas Mitroglou. Autre échec : ne pas avoir réussi à vendre de joueurs, notamment à l'été 2019, quand l'OM avait besoin de liquidités pour réduire son passif devant les contrôleurs de gestion du fair play financier de l'Uefa. 

Mais Zubi a aussi réussi des "coups". Finalement, il s'en va au bout de la saison de son meilleur mercato. Les arrivées du défenseur Alvaro Gonzalez (Villarreal), du milieu Valentin Rongier (Nantes) et du buteur Dario Benedetto ont toutes été des succès. Enfin, le recrutement d'André Villas-Boas était sans doute la meilleure idée de son mandat. Très lié à Zubi, l'entraîneur portugais pourrait à son tour quitter la Canebière. Et enflammer un peu plus un club décidément pas comme les autres.