Ligue 1 : la lutte pour le maintien, enjeu principal de la 38ème et dernière journée

, modifié à
  • A
  • A
La bataille pour le maintien est rude entre Caen et Dijon, les deux principaux menacés par un retour en Ligue 2.
La bataille pour le maintien est rude entre Caen et Dijon, les deux principaux menacés par un retour en Ligue 2. © Jean-Francois MONIER / AFP
Partagez sur :
La saison de Ligue 1 version 2018/2019 fermera ses portes ce vendredi soir, à l'occasion du multiplex de la 38ème journée. Caen et Dijon jouent leur peau, Monaco et Amiens ne sont pas tout à fait sauvés.

La saison de Ligue 1 version 2018/2019 touche à sa fin, ce vendredi, avec un ultime multiplex, exceptionnellement programmé un vendredi soir, et avant tout marqué par la lutte pour le maintien. La course à l'Europe, elle, est terminée depuis la semaine dernière. Lille jouera la phase de groupes de la Ligue des Champions, Lyon le tour préliminaire de la C1 - sauf si Chelsea gagne la C3 - et Saint-Étienne la Ligue Europa. Mais en bas du classement, rien n'est encore joué... Monaco (16e, 36 points), Amiens (17e, 35 points), Caen (18e, 33 points) et Dijon (19e, 31 points) jouent leur survie lors de cette 38ème journée. Europe 1 fait le point sur les différents scénarios possibles.

Dijon n'a plus le choix

Les Dijonnais pointent à quatre points de la 17ème place, la dernière qui permet de se maintenir automatiquement. Par conséquent, les hommes d'Antoine Kombouaré ne peuvent espérer mieux qu'accrocher un barrage, face au vainqueur du play-off entre Troyes et Lens.

Dijon sera barragiste si les Bourguignons l'emportent face à Toulouse, et que Caen perd face à Bordeaux. Ou, cas assez peu probable, si Caen fait match nul, et que Dijon l'emporte par plus de cinq buts d'écart. Dans tous les autres cas, ce sera la Ligue 2.

Caen à la croisée des chemins

Caen regarde à la fois devant et derrière. Pour les hommes de Rolland Courbis, tous les scénarios sont encore possibles : ils peuvent se maintenir directement, passer par les barrages ou être relégués.

Caen sera maintenu si le club s'impose face aux Girondins, et qu'Amiens trébuche face à Guingamp, lanterne rouge et déjà relégué. Si les Picards font match nul, les Normands ne seraient cependant pas condamnés aux barrages pour autant. Pour cela, il devraient gagner par un score suffisamment large pour rattraper Amiens à la différence de buts. Car pour l'heure, au goal-average, c'est bien Amiens (-22) qui devance Caen (-24). Le maintien pourrait se jouer sur des détails...

Caen sera en Ligue 2 s'il s'incline face à Bordeaux et que Dijon s'impose à domicile contre Toulouse. En cas de match nul face aux Girondins, les Caennais devraient vraisemblablement passer par les barrages, sauf si Dijon réalise une improbable remontée.

Dans tous les autres cas, ce sera le barrage.

Amiens et Monaco peuvent encore tomber

Il y a quelques semaines, on pensait Amiens déjà sauvé. Pourtant, depuis deux mois, le club picard tourne au ralenti, et n'a plus remporté le moindre match depuis la réception de Nîmes, au début du mois de mars (2-1). Mais l'ASC, qui reçoit Guingamp, a encore de bonnes chances d'évoluer en Ligue 1 la saison prochaine. 

Amiens sera maintenu si : les Picards remportent leur dernier match ou si Caen ne s'impose pas face à Bordeaux

Amiens sera barragiste si : Amiens s'incline contre Guingamp, et que Caen l'emporte de son côté. En cas de match nul picard et de victoire caennaise, tout se jouerait à la différence de buts, pour l'heure favorable à Amiens, pour deux petites réalisations.

De son côté, Monaco, seizième avec 36 points, n'est pas encore maintenu, mais voir le club de la Principauté en barrages relèverait d'un important retournement de situation. Monaco a actuellement trois points d'avance sur Caen, 18ème, et un sur Amiens, 17ème, qui ont tous deux une moins bonne différence de buts que le champion de France 2017.

Monaco sera en Ligue 2 si : Monaco s'incline à Nice, et qu'Amiens et Caen l'emportent dans le même temps, en rattrapant la différence de buts monégasque. Un scénario difficile à imaginer, mais tout de même possible. Pour être assuré de rester dans l'élite, Monaco serait donc bien inspiré de ne pas s'incliner chez son voisin niçois.

Entre Marseille et Montpellier, duel honorifique pour la cinquième place

Le seul enjeu du haut de tableau est la bataille pour la cinquième place, habituellement européenne, mais qui ne qualifie pour aucune coupe d'Europe cette saison, suite aux victoires de Strasbourg et Rennes dans les coupes nationales. Au Vélodrome, le vainqueur de la rencontre entre Marseille et Montpellier obtiendra cette cinquième place. En cas de match nul, c'est Montpellier qui finira dans le Top 5, un point devant l'OM, pour le dernier match de Rudi Garcia à la tête du club phocéen. Un enjeu sportif faible, mais un enjeu financier assez important. La saison dernière, le cinquième de Ligue 1 avait gagné plus d'un million d'euros de plus que le sixième, en prime de classement, selon Sportune.