Les Mondiaux 2019 paralympiques de natation retirés à la Malaisie pour refus d'accueillir des nageurs israéliens

  • A
  • A
La Malaisie devait accueillir la compétition à Kuching du 29 juillet au 4 août 2019.
La Malaisie devait accueillir la compétition à Kuching du 29 juillet au 4 août 2019. © Bob Martin for OIS / IOC / OIS/IOC / AFP
Partagez sur :
Parce qu'elle refusait d'accueillir des athlètes israéliens, la Malaisie s'est vue retirée dimanche l'organisation des Championnats du monde paralympiques de natation, censés se tenir cet été.

Le Comité international paralympique (CIP) a retiré l'organisation des Mondiaux 2019 paralympiques de natation à la Malaisie car elle refusait d'accueillir les athlètes israéliens, a annoncé dimanche le CIP.

Des garanties pourtant apportées en 2017."Tous les Championnats du monde doivent être ouverts à l'ensemble des athlètes et nations admissibles qui doivent pouvoir y participer en sécurité et sans aucune forme de discrimination. Quand un pays hôte exclut des athlètes d'une nation particulière, pour des raisons politiques, nous n'avons aucune autre alternative que de chercher un nouvel hôte pour les championnats", déclare le président du CIP, Andrew Parsons, dans un communiqué. Ce dernier Parsons assure qu'il avait obtenu "des garanties que tous les athlètes et pays admissibles seraient autorisés à participer à l'épreuve en toute sécurité", lorsqu'il avait attribué en septembre 2017 l'organisation de ces Mondiaux 2019 à la Malaisie, qui devait les accueillir à Kuching du 29 juillet au 4 août.

"Le nouveau gouvernement malaisien a des idées différentes". "Depuis, il y a eu un changement de dirigeants politiques et le nouveau gouvernement malaisien a des idées différentes. La politique et le sport ne font jamais bon ménage et nous sommes déçus de voir que les athlètes israéliens n'auraient pas été autorisés à concourir en Malaisie", déplore le patron du CIP. Début janvier, le Premier ministre de ce pays majoritairement musulman, Mahathir Mohamad, a annoncé qu'il refuserait d'accueillir des nageurs israéliens pour cette compétition qualificative pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2020.

Une décision "honteuse" pour Israël. Son ministre des Affaires étrangères Saifuddin Abdullah a justifié cette décision la semaine dernière par la volonté de son pays de "lutter au nom des opprimés". Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien, Emmanuel Nahshon, avait alors dénoncé une décision "honteuse". Dimanche, il a salué sur Twitter l'annonce du Comité international paralympique : "C'est une victoire des valeurs sur la haine et l'intolérance, une déclaration forte en faveur de la liberté et de l'égalité. Merci à vous @Paralympics pour cette courageuse décision !!!"

La Malaisie fait partie des pays majoritairement musulmans qui n'ont pas de relations diplomatiques formelles avec Israël. Il est interdit d'entrer dans ce pays avec un passeport israélien. La cause palestinienne bénéficie d'un fort soutien en Malaisie, où des milliers de personnes étaient descendues dans les rues en 2017 pour dénoncer la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. L'ONU ne reconnaît pas l'annexion par Israël depuis 1967 de la partie orientale de la Ville sainte.