Deux porteurs de drapeaux pour les JO 2020 : "Avec une femme, une belle idée"

, modifié à
  • A
  • A
Le comité international olympique a modifié son protocole et permet désormais la parité pour le port du drapeau. 2:00
Le comité international olympique a modifié son protocole et permet désormais la parité pour le port du drapeau. © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :
Une femme et un homme pourront porter ensemble le drapeau de leur pays et ce dès les prochains Jeux olympiques de Tokyo. La décision a été prise mercredi par le Comité international olympique. Elle est toutefois facultative et certains pays pourraient donc continuer à désigner un ou une seule porte-drapeau aux JO.

Le Comité international olympique (CIO) a annoncé mercredi avoir adopté la possibilité pour les délégations des pays d'avoir recours à des porte-drapeaux paritaires. Grâce à cette modification protocolaire, une femme et un homme pourront porter le drapeau en tête de leur équipe olympique dès la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo qui se dérouleront l'été prochain. Toutefois, ce changement est facultatif. Certains pays pourront choisir de ne garder qu'un seul, ou une seule, porte-drapeau.

L'idée avait déjà germé dans la tête de certains sportifs. Il y a quelques jours, Denis Gargaud, champion olympique de canoë-kayak lors des derniers Jeux de Rio, confiait à Europe 1 être candidat pour porter le drapeau de la France lors des Jeux de Tokyo, mais déclarait ne pas vouloir le faire en solo. 

"Avec une femme ça pourrait être une belle démonstration"

"Moi, tout seul, je n'ai pas le charisme d'un Teddy Riner. Je n'ai pas cette espèce d’énergie qu'il dégage. Je suis qui je suis. Je pense que je représente une certaine population française ou même certains sportifs, mais pas la majorité. Alors qu'associé avec quelqu'un, par exemple une femme... Avec une femme ça pourrait être une belle démonstration, une belle idée", disait-il.

D'autres champions ont déjà fait acte de candidature comme à cette place, comme le perchiste Renaud Lavillenie, la lanceuse de disque Mélina Robert-Michon, la judoka Clarisse Agbegnenou ou encore le nageur Florent Manaudou.

Europe 1
Par Corinne Boulloud, édité par Jonathan Grelier