"Impossible de se disputer avec Sacco", raconte Gervais Martel, ancien président du Racing Club de Lens

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Les hommages se multiplient après la mort d'Eugène Saccomano, un grand monsieur du football français. Gervais Martel, ancien président du Racing Club de Lens, évoque un homme "exceptionnel" lundi sur Europe 1.
TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Nombreuses sont les personnalités du monde sportif marquées la disparition d'Eugène Saccomano, lundi. L'ancien président du Racing Club de Lens raconte au micro d'Europe 1, lundi, la relation qu'il avait avec "la voix du football".

"C’était quelqu’un d’extraordinaire. C’est une partie de ma carrière qui part aussi ce soir avec son décès. Je suis arrivé au Racing Club de Lens en 1986, j'en ai pris la présidence en 88. J'ai tout de suite été très à l'aise avec lui lors des premiers contacts, j'avais l'impression que l'on se connaissait depuis 20 ans ! C'était un gars exceptionnel."

"Il savait faire vibrer le sport et le foot"

"Avec Europe 1, il a vécu des moments d'excellence. Je me souviens, pour le titre de Lens, il m'avait appelé en me disant 'Gervais, ça va le faire cette année, vous allez être champions !'. C'était tellement un gars bien que c'était impossible de se disputer avec Eugène, impossible. Il savait faire vibrer le sport, le foot. On n’est pas prêt de retrouver quelqu’un comme ça demain matin, je le souhaite mais c’est une très grosse perte", se souvient encore l'ancien patron du club de Lens.

Europe 1
Par Maxime Dewilder